LE FIL

Troubles musculosquelettiques

Des solutions de prévention à intégrer dans une démarche globale

Lundi 03 décembre 2012 par Alexandre Abellan

Troubles musculosquelettiques : des solutions de prévention à intégrer dans une démarche globale

Communément appelées TMS, les troubles musculosquelettiques sont le symptôme d'une maladie aux multiples facteurs, mais avec une forte composante professionnelle. Lors du dernier salon Vinitech, la Mutualité Sociale Agricole d'Aquitaine organisait une conférence de sensibilisation pour cette première maladie professionnelle française. En viticulture, les principaux TMS touchent le poignet (canal carpien) et les épaules, « mais concernent tous les domaines, de la plus grande à la plus petite » précise Franck Chabut (MSA 33).

Chef d'une exploitation de 21 hectares en Charente, Alain Delpeuch participe aux travaux viticoles avec ses deux salariés, ce qui lui en donne une perception accrue. Pour lui « l'alternance des travaux évite de rendre fastidieuse la période de la taille. Au lieu de ne faire que ça, en milieu de semaine on fait du marcottage ou de l'entretien si les conditions météo le permettent. On change les gestes et on retrouve de la motivation. »

La lutte contre les TMS ne passe par une réflexion globale d'amélioration des conditions de travail. Le château Pichon Longueville Comtesse de Lalande (Roederer Bordeaux) a par exemple aboli le système de prix-fait à la vigne en 2010, qui conduisait à une croissance de l'absentéisme et des dossiers d'inaptitude. Séverine Camus (DRH du deuxième grand cru de Pauillac) note depuis « une amélioration des conditions de travail, mais également de la qualité des tâches réalisées. Montrer aux vignerons que l'on s'intéresse à leur santé et que l'on donne de l'attention à leur corps sont des clés de succès. » Comme le château Mouton Rothschild, le château Pichon Longueville Comtesse de Lalande propose à ses employés viticoles des séances d'échauffement et d'étirement encadrées apr un kiné. Se heurtant d'abord aux réticences (notamment liées au regard extérieur), ce projet donne des résultats encourageants. Il rappelle également que la prévention des TMS dépend de chaque entreprise.

 

 

[Illustration : Main se dessinant par Maurits Cornelis Escher, 1948]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé