Accueil / / Vins bio : les conversions d'abord motivées par l'amélioration des pratiques environnementales

Vins bio : les conversions d'abord motivées par l'amélioration des pratiques environnementales

Par Alexandre Abellan Le 27 novembre 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vins bio : les conversions d'abord motivées par l'amélioration des pratiques environnementales
A

la fin juillet 2012, l'institut de sondage BVA réalisait pour le salon Vinitech Sifel une enquête cartographiant les dynamiques d'investissement de la filière française du vin (pour en savoir plus sur ces dynamiques, cliquer ici). Parmi les 239 viticulteurs sondés, 11 % sont engagés dans le chaier des charges bio ( en moyenne depuis 4 ans et sur la moitié de leur vignoble) et 15 % déclarent s'intéresser à une prochaine conversion. Pour ces deux catégories de producteurs, la première motivation pour la conversion est de loin la protection de l'environnement (61 %).

Viennent ensuite la protection de la santé des consommateurs et des opérateurs de produits phytosanitaires (28 %) et la réduction des traitements chimiques au vignoble (23 %). Les préoccupation environnementales devancent ainsi celles économiques. La demande croissante des marchés pour les vins bio et la perspective d'un meilleur prix de vente sont évoquées par 15 % des viticulteurs ayant adopté le bio, ou souhaitant le faire à terme.

 

[Photo : Thelema Mountain Vineyards]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé