Accueil / / Jean Bourjade : "le Beaujolais connaît en 2012 une année conjoncturellement délicate"

Jean Bourjade : "le Beaujolais connaît en 2012 une année conjoncturellement délicate"

Par Vitisphere Le 19 novembre 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Jean Bourjade :
D

'après les dernières estimations de l'Interprofession des Vins du Beaujolais (Inter Beaujolais), 230 000 hectolitres de Beaujolais Nouveau auraient été produits en 2012. Par rapport à  2011, la production du primeur diminue seulement de 16 %, alors que pour l'ensemble des vins du Beaujolais la réduction s'approche de la demie-récolte (-45 %). Cette conjoncture met en exergue les difficultés financières de vignerons et inquiète le vignoble de Beaujolais. Délégué Général d'Inter Beaujolais, Jean Bourjade dit avoir lu « comme tout le monde les chiffres de CER France : 500 exploitations du Beaujolais serait en cessation de paiement. Je ne minimise pas les difficultés de certains, mais attention : nous sommes en viticulture, pas dans l'industrie ! Il ne s'agit pas de dépôts de bilan, mais d'impossibilité temporaire d'honorer ses créances.  La préfecture du Rhône vient d'ouvrir un guichet unique pour aider les vignerons en mauvaise passe (exonérations d'impôts fonciers, reports de cotisations...). »

« Tout en étant réaliste sur les difficultés de certaines exploitations, je reste optimiste pour l'avenir, il ne faut pas se laisser aller au catastrophisme. Nous sommes passés d'un problème structurel (qui était quasiment résorbé) à une année particulière, aux enjeux conjoncturels. Le Beaujolais a souffert d'un déficit d'image, notre vignoble n'était quasiment connu que par ses vins d'entrées de gamme, le Beaujolais Nouveau (32 % de la production de Beaujolais). Nous travaillons au développement de l'oenotourisme et à l'identification de terroirs d'exception (pour des premiers crus) afin de poursuivre le regain de popularité que nous connaissons. »

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé