LE FIL

Vinifications biologiques

Les coopératives demandent des modifications de la nouvelle réglementation

Mercredi 07 novembre 2012 par Alexandre Abellan

Vinifications biologiques : les coopératives demandent des modifications de la nouvelle réglementation

Mis en place à l'issue du Grenelle Environnement, le plan Agriculture Biologique à l'horizon 2012 laisse un bilan mitigé pour les Coopératives de France*. A la mi-octobre, l'organisation a déposé une trentaine de propositions au gouvernement pour le prochain Plan Bio (2013-2017). Rédigées par la Commission Filières Bio, quatre propositions sont spécifiques à la filière viticole.

La coopération souhaite notamment modifier la nouvelle réglementation européenne de vinification, en vigueur depuis cet été. Il est demandé de ne plus fixer une température maximale pour les traitements thermiques (actuellement limitée à 70°.C, ce qui interdit la flash-détente) et de ne plus interdire l’électrodialyse. Il est également demandé d'ajouter une dérogation à la réglementation, afin de pour pouvoir utiliser des alcools viniques neutres conventionnels lors du mutage des Vins Doux Naturels, « au moins jusqu'en 2015 dans l'attente de l'organisation d'une filière bio ». Ce dernier point pose en effet un problème de disponibilité et de coût des intrants (pour en savoir plus, cliquer ici).

La valorisation des sous produits de vinification va dans ce sens, afin de différencier les ingrédients bio et respecter l'obligation réglementaire de « matières premières agricoles à 100 % biologiques pour les vinifications bio ». Pour soutenir la filière, la coopération demande également une organisation de l'offre des vins Bio vendus en vrac. La cinquième proposition viticole est de favoriser la recherche et le développement en viticulture bio.

 

* : 200 caves coopératives françaises seraient engagées dans la viticulture biologique.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé