Accueil / Commerce/Gestion / Conjoncture : déstockage et baisse temporaire des prix malgré la petite récolte

Conjoncture : déstockage et baisse temporaire des prix malgré la petite récolte

Par Egmont Labadie Le 29 octobre 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Conjoncture : déstockage et baisse temporaire des prix malgré la petite récolte
E

n ce début de campagne 2012-2013, il se produit un phénomène de marché dû à la succession d'une forte récolte en 2011 (51,1 millions d'hectolitres) et d'une faible récolte en 2012 (40,6 Mhl) : des volumes importants de stocks de la récolte précédente sont en train de trouver preneurs, ce qui explique la forte poussée, hormis pour les VSIG de cépage blancs, des transactions pour toutes les catégories (+91 % pour les VSIG rouges par exemple), et une baisse de prix (-13 % pour les mêmes).

Un phénomène de déstockage à prix bas dont le caractère nocif pour la filière était récemment dénoncé par Michel Issaly (lire son interview en cliquant ici) et qui s'explique par un niveau de stocks élevé : 34,8 Mhl, soit 2 Mhl de plus qu'en début 2011-2012, et au-dessus de la moyenne quinquennale (34,5 Mhl). Ce supplément de stock est surtout important dans les IGP (+1,5 Mhl), suivi des VSIG (+0,7 Mhl) tandis que les AOP sont stables. Du côté du réseau de distribution, en un an les stocks auraient plutôt progressé dans les AOP (+7%).

Selon France Agri Mer, il semblerait que ces volumes encore disponibles de la récolte 2011 pourraient en partie compenser la faiblesse de la récolte 2012, mais ils n'empêcheront pas les prix de bientôt remonter, les disponibilités totales ayant baissé de 84 Mhl en début de campagne dernière à 75 Mhl cette année. Cette remontée des prix s'amorcerait déjà dans les contrats les plus récents. La faiblesse de la récolte 2012 est un phénomène répandu en Europe, avec 148 Mhl produits cette année, contre 164 en 2011. La France serait cependant la plus touchée, et repasserait derrière l'Italie (42,6 Mhl) selon les dernières estimations de l'Union Européenne.

 

Illustration : détail de l'évolution du prix moyen des Vins de France sans IG rouges/rosés entre août 2011 et juillet 2012

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé