Accueil / Commerce/Gestion / Vins de Bourgogne : grand soleil en Asie et éclaircie sur le marché français

Vins de Bourgogne : grand soleil en Asie et éclaircie sur le marché français

Par Alexandre Abellan Le 05 octobre 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vins de Bourgogne : grand soleil en Asie et éclaircie sur le marché français
L

e Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) tire un bilan très positif des sept premiers mois de 2012, notamment sur les marchés de l’export. Avec un chiffre d’affaires cumulé dépassant les 400 millions d’euros (+15 % par rapport à 2011), les vins bourguignons ont battu le record de 2007 . En volume, le Royaume Uni reste le premier marché de destination des vins de Bourgogne, avec 10,16 millions de cols expédiés pour une valeur de 66,77 millions d’euros (respectivement -1 et +21 %). D’après le BIVB, le marché anglais est à un tournant, marqué par le tassement de la chute des volumes importés et une reprise en terme de valeur. Les Etats-Unis sont devenus le premier marché en valeur des vins de Bourgogne avec 8,33 millions de cols importés pour une valeur de 83,26 millions €. Les volumes restent relativement stables (+4%), la hausse en valeur (+14 %) témoignant d’une montée en gamme aussi nette qu’en Angleterre.

Les exportations bourguignonnes sont surtout marquées par l’envolée de la demande asiatique. Marché historique de la Bourgogne, le Japon maintient une forte progression de sa consommation :  +27 % en volume (5,95 millions de cols importés en tout) et +34 % en valeur (62,65 millions €). Cette tendance nippone s’était amorcé en 2010 et n’avait pas été perturbée par les catastrophes de 2011 (pour en savoir plus, cliquer ici). Mais les plus fortes évolutions asiatiques sont chinoises. La Chine continentale a importé 719 000 bouteilles pour 7,41 millions € (+39 et +65 %), tandis que Hong Kong recevait 581 000 flacons pour 17,64 millions € (+19 et +42 %). Ensemble, ces deux régions deviennent le quatrième marché à l’export des vins de Bourgogne. Afin de consolider sa présence en Chine, le BIVB a recruté Lucie Bourgeois pour qu'elle représente l'interprofession à Shangaï dès novembre.

L'interprofession se félicite également de la valorisation des vins bourguignons sur le marché domestique. La Bourgogne serait « le vignoble AOC le mieux valorisé de la Grande Distribution », le prix de vente moyen d’une bouteille a augmenté de 2 %, s’élevant à 6,6 €/col (pour en savoir plus sur la reprise progressive des ventes bourguignonnes en GD, cliquer ici). Le BIVB ajoute qu’avec un positionnement haut-de-gamme des crémants de Bourgogne (5,7 €/col, +7,5 % par rapport à la moyenne), le « vignoble de Bourgogne est ainsi le premier contributeur de croissance du segment des AOC effervescentes » (pour en savoir plus sur la dynamique des vins effervescent en GD, cliquer ici). Les performances des vins bourguignons en restauration se maintiennent, avec des vins bien référencés au niveau national, comme l’appellation Chablis qui est présente dans 30,3 % des restaurants français et affiche une hausse de 6,9 % de son prix de vente moyen.

 

(Photo : Côte de Nuits, Les Climats de Bourgogne)

Sponsored Links:Food Basics FlyerNo Frills FlyerFreshco FlyerMetro FlyerSears Catalogue

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé