LE FIL

Enseignement Agricole

Le ministre répond à une partie des attentes

Vendredi 07 septembre 2012 par Alexandre Abellan

Enseignement Agricole : le ministre répond à une partie des attentes

A l’occasion de la rentrée scolaire, le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll s’est rendu au lycée agricole de Rouillon*. Il y a annoncé la création de « 250 postes supplémentaires par an pour les quatre prochaines années » dans l’enseignement agricole. Secrétaire du premier syndicat de l’Enseignement Technique Agricole Public (le SNETAP-FSU), Jean-Marie Le Boiteux s'est déclaré satisfait par « cette inversion de tendance et l’écoute retrouvée du ministère. Depuis le budget 2008 nous connaissions des suppressions annuelles de plus de 200 postes, par non remplacement de départs à la retraite. Nous sommes cependant réservés, car l’annonce reste pour l’instant globale, sans détail des personnels concernés. Les 110 postes rétablis cette rentrée ne sont pas tous dédiés à l’enseignement. »

En effet, le ministère a annoncé la création pour la rentrée 2012 de 50 postes d’enseignants et 60 postes d’aides au handicap. Jean-Marie Le Boiteux précise que « ces postes d’assistance sont évidemment nécessaires, mais nous tenons également au renforcement des personnels enseignants et administratifs, sans oublier ceux infirmiers. » Autre attente du syndicat, la déprécarisation des 8 000 agents de l’enseignement public non titularisés fonctionnaires. « La remise à plat du Bac Pro en 3 ans est également à mener en urgence. Cette année les examens étaient en même temps passés par ceux ayant suivi le cursus en 4 ans et celui en 3 ans. On a observé nationalement un écart des taux de réussite allant de 10 à 14 % selon les filières, au profit de l’ancien cursus. »

400 000 élèves (aussi bien étudiants, qu’apprentis et stagiaires) suivent actuellement un cursus agricole, pour 28 000 employés (tous statuts confondus). Le ministère de l’agriculture rappelle qu’en 2011, le taux net d’emploi était de 93,9 % pour les baccalauréats professionnels et de 93,4 % pour les Brevets de Technicien Supérieur Agricole.

 

* : en Sarthe, département dont Stéphane Le Foll est député.

 

Photo : Ministère de l'Agriculture, Pascal Xicluna.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé