LE FIL

Diplôme d’oenologue

Les étudiants montpelliérains passent leur examen final

Mercredi 11 juillet 2012 par Alexandre Abellan

Diplôme d’oenologue : les étudiants montpelliérains passent leur examen final

17 étudiants de Montpellier SupAgro soutenaient les 9 et 10 juillet leur Diplôme National d’Œnologue (DNŒ). Ces étudiants avaient validé leur formation de Viticulture Œnologie* en novembre 2011 et ont décidé de la parfaire en s’inscrivant au DNŒ.

Les 18 mois de cours, travaux pratiques et examens de génie œnologique qu’ils ont précédemment suivis sont équivalents à ceux des cinq autres centres universitaires de formation du DNŒ (Bordeaux, Montpellier, Reims, Toulouse et Dijon). Pour obtenir le DNŒ, il ne leur restait plus qu’à réaliser un stage complémentaire de vinification et d’élevage, rédiger un mémoire de fin d’études et le soutenir devant un jury.

Présentant ses vinifications chez Pierre Amadieu (Gigondas), Alexis des Portes (voir photo) précise « qu’il ne faut pas croire qu’à l’Agro le DNŒ fasse partie d’un pack offert avec le diplôme d’ingénieur. Nous avons la chance de pouvoir coupler nos efforts pour obtenir deux diplômes. Nous pouvons ensuite prétendre à tous les postes de la filière, en en ayant une connaissance in extenso. »

Les soutenances étaient aussi variées que les stages, allant du millésime 2011 dans des domaines réputés de Bordeaux, de Champagne et de Loire, en passant par un millésime 2012 au Chili.

 

* : cursus accessible par la spécialisation du diplôme d’ingénieur agronome de Montpellier SupAgro et par le master professionnel Vigne et Vin de l’Institut des Hautes Etudes de la vigne et du vin (IHEV).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé