LE FIL

Mont Tauch

Cure d’austérité pour sortir du rouge

Vendredi 11 mai 2012 par Michéle Tastavy

Mont Tauch : cure d’austérité pour sortir du rouge

Tout juste un an après son accession à la présidence de la cave de Mont Tauch, Hubert Busquet, jeune viticulteur de 32 ans, entrevoit un nouvel avenir pour la coopérative, « passée très près de la liquidation judiciaire en 2011 ». Lors de la reprise en main par le nouveau conseil d’administration, les dettes fournisseurs s’élèvent à 6,5M€.  Quelques mois plus tard, le bilan 2010 se solde par des pertes record de 7,8 M€. « La stratégie commerciale de l’ancienne équipe nous a mené à la ruine. Développer les volumes de vente sans se préoccuper des marges, c’était aller dans le mur. Sans compter les investissements surdimensionnés qui ont été réalisés (7 000 m2 de stockage, un caveau  flambant neuf …».

Après ces années de faste, dur retour à la réalité pour les coopérateurs. Le nouveau conseil d’administration a fait approuver lors de l’assemblée générale de juin 2011 une cure d’austérité sans précédent. « Nous avons obtenu un moratoire de nos dettes sur 36 mois et nous sommes fixés un retour à l’équilibre financier sur deux ans ». L’effectif est ramené de 97 à 58 salariés. L’entreprise se recentre sur la commercialisation des vins de ses adhérents, l’activité négoce est sérieusement revue à la baisse. Ne sont retenues que les opérations les plus rentables. Remède de cheval également pour les coopérateurs qui acceptent une diminution drastique de leurs acomptes (-75%) sur neuf mois en 2011. Pour payer leurs dettes, les viticulteurs consentent à l’abandon de l’équivalent une récolte.

La stratégie commerciale a été revue avec des prix de vente revus à la hausse pour couvrir les prix de revient. Cette orientation a conduit à une inversion de tendance dans la répartition des ventes : « Autrefois nous faisions 70% de nos ventes à l’export, aujourd’hui ce n’est plus que 35%, mais nos ventes ont doublé sur le marché français. Nous sommes confiants dans le redressent de l’entreprise car nous sommes en phase avec les objectifs commerciaux que nous nous étions fixés. L’image de Mont Tauch n’a pas été impactée, c’est essentiel », assure le jeune président. Un point détaillé de la situation sera présenté lors de l’assemblée générale du 14 juin prochain.

 

(Source photographique : L'Indépendant)

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé