LE FIL

Recherche

Le génome des Brettanomycès séquencé

Lundi 28 novembre 2011 par Vitisphere

Recherche : le génome des Brettanomycès séquencé

Des chercheurs de l’Institut Australien de Recherche sur le Vin (AWRI) ont séquencé le génome de Dekkera bruxellensis (Brettanomyces), levures responsables de mauvais goûts dans les vins. Cette première mondiale est une avancée dans la lutte contre ces levures, capables d’altérer les vins. Le séquençage du génome des Brett, qui révèle leur carte génétique, signifie que l’industrie australienne du vin peut affuter sa stratégie de lutte contre ces levures.

 

«L’AWRI a travaillé activement depuis plus de 20 ans pour permettre aux producteurs australiens de se prémunir contre les dégâts occasionnés par cette levure dans les vins », a déclaré le professeur Sakkie Pretorius, directeur général d’AWRI. En Australie, suite aux travaux menés par l’AWRI, les Brett sont suiviescontrôlées de près et, grâce aux recommandations de l’AWRI, leur impact sur la qualité des vins a chuté de 90%. Les recommandations de l’AWRI portent sur l’hygiène des barriques et l‘usage de SO2 à faible dose conjuguée à une bonne gestion des pH. Le risque que les Brett développent des résistances au SO2 a été une des raisons qui ont conduit l’AWRI à travailler sur le séquençage du génome. Ces travaux vont permettre de faire des investigations sur les risques d’apparition de super souches résistantes au SO2. Les chercheurs ont déjà pu identifier le gène le plus important pour la résistance aux sulfites. « Nous avons mis à jour le code de l’ennemi, nous travaillons maintenant sur de nouvelles armes pour lutter contre ces levures », a précisé Chris Curtin, leader de ce programme de recherche. La synthèse de ces travaux est publiée dans le numéro de Novembre /Décembre 2011 du Wine and Viticulture Journal.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé