LE FIL

Vin en canette

Cacolac obtient le brevet Vinsafe

Mercredi 10 août 2011 par Alexandre Abellan

Vin en canette : Cacolac obtient le brevet Vinsafe

L’entreprise française Cacolac (basée à Léognan) est désormais autorisée à faire usage de la technologie Vinsafe, méthode qui permet d’optimiser et certifier le conditionnement en canette d’aluminium des vins. Le contrat avec la compagnie australienne Barokes (enregistrée en Europe sous le nom Vinsafe International) a été signée fin juillet et l’industriel bordelais doit maintenant satisfaire un processus d’accréditation. Une fois cette formalité accomplie, Cacolac sera la seconde entreprise européenne à bénéficier de cette licence, l’usine Salem basée à Valence (Est de l’Espagne) l’ayant obtenue en mai 2011.

Le procédé australien Vinsafe, a été déposé en Europe en 2006, mais il est mis au point depuis 1996 en Australie. Il se présente comme un procédé qualitatif permettant de sceller une canette de 250 mL contenant un vin (aluminium wine glass™). La technologie Vinsafe met également en place une méthodologie globale, afin d’assister techniquement la mise en place de chaînes de production spécifiques. Barokes assure de plus d’un sceau la qualité et la conformité du produit fini. La conservation des vins est optimisée par l’ensemble de ces procédés, tout en permettant une consommation nomade « moderne » , permettant de créer de nouveaux marchés. La compagnie australienne met également en avant l’impact environnemental positif de ce type de conditionnement, l’aluminium étant à 100 % recyclable.

La supply chain européenne de Vinsafe est maintenant bien mise en place, avec un producteur de canettes officiel (Ball Packaging Europe) et deux entreprises de conditionnement accréditées Vinsafe à proximité de bassins de production majeurs (Bordeaux et La Mancha). Vinsafe est également très attentive aux infractions de brevet, afin d’éviter que des concurrents ne plagient « la seule technologie internationalement reconnue de mise en canette de vin ». L’entreprise australienne a été fondée par deux masters of wine : Peter Scudamore-Smith et Philip Goodband, actuellement la gamme de vin en canettes Barokes et de six vins (tranquilles et pétillants) et des producterus français auraient signifié leur intérêt pour ce conditionnement lors du dernier salon Vinexpo.

Jusque là familiale, l’entreprise de boissons chocolatées Cacolac a été rachetée en mars 2011 par la holding agroalimentaire Trixaim Investissements. Un de ces gérants, Dominique Rault avait alors déclaré à l’Express que « Cacolac dispose d’un outil industriel qui ne tourne qu’à 40 % de ses capacités. Notre objectif est de doubler le chiffre d’affaire de Cacolac d’ici quatre ans. » La stratégie de diversification de ses activités afin d’exploiter au mieux son appareil de production suit cette stratégie. L’entreprise monoproduit envisagerait également le lancement de nouvelles gammes de boissons chocolatées au lait de soja ou au lait bio.

[Source : Packaging Europe]

 

 

 

Retrouvez le matériel et les services dédiés au conditionnement de vos vins sur le Salon Virtuel de Vitisphere

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Paul Le 02 septembre 2011 à 17:14:39
L'alternative au vin en canette, c'est le vin en verre prêt à boire. J’avais vu ça dans les TGV, il n'y a qu'à ouvrir et siroter. C'est une société française qui propose ce produit, oneglasswine.com
RatatouilleFanBoy Le 30 août 2011 à 16:18:20
Tout ça c'est juste pour qu'Aimé Guibert puisse dire : "le vin en canette, c'est du Cacolac" ;-)
Norbert Le 23 août 2011 à 09:07:26
La société Barokes fait état sur son site de jugement qui lui seraient favorables. Notamment pour son brevet européen qui aurait été attaqué par des fabricants de canettes mais qui aurait été validé par une décision du 17 février 2009. J'utilise le conditionnel car la base de données des chambres de recours de l'OEB ne me permet pas de trouver cette décision.
Roger66 Le 20 août 2011 à 17:35:59
Quel dommage que Cacolac n'ai pas voulu vendre ces canettes sous sa marque (et ait acheté le droit d'usage de la MARQUE Vinesafe) !!
Roger66 Le 20 août 2011 à 17:32:40
Peut-on avoir un avis d'expert en propiété industrielle sur la valeur de ce "brevet" ? Pour faciliter le travail déposé à l'office européen en 2006 sous le n°1429968 traduit en français par http://epatras.economie.fgov.be/DisplayPDF/ExtraData/FR/707/180359.pdf
Norbert Le 14 août 2011 à 21:46:51
Apparemment l'élément principal du brevet, c'est que la canette est recouverte intérieurement de résine epoxy. Bon, c'est pas une innovation extraordinaire...
PEPE Le 14 août 2011 à 11:00:46
Le PB avec les canettes alu ou acier c'est le SO2 dans le vin qui attaque le revêtement de la canette.
babou Le 11 août 2011 à 13:28:20
bravo faudrait en faire autant ,au lieu de (encore) complaindre!!!!
ashgé Le 11 août 2011 à 09:57:15
TOUT CE QUI EST CONTENU DANS CE BON ARTICLE NOUS FAIT CRAINDRE LE PIRE/ L'ABAISSEMENT DU VIN à UN PRODUIT INDUSTRIEL; LES AUSTRALIENS CHERCHENT DE NOUVEAUX MARCHES CAR IL NE VENDENT PAS LEURS VINS;ILS MENACENT LES NOTRES EN DEGRADANT L'IMAGE DE CE PRODUIT NOBLE ET ARTISANAL QUI DOIT LE RESTER;
La Rédaction Le 11 août 2011 à 09:42:14
Bonjour Norbert et Dux, En effet il y avait une faute de frappe dans le corps de texte, maintenant corrigée. Il est prévu de revenir prochainement plus en détail sur ce système breveté de mise en canette. Vous remerciant pour votre lecture.
Lionel Le 11 août 2011 à 09:41:25
Même remarque que Norbert. On élève vin en cuve inox : quelle différence avec une canette inox ? Pourquoi faudrait-il des brevets différents aux canettes de bière et autres boissons ? Des précisions techniques seraient appréciables. D'avance merci.
Dux Le 11 août 2011 à 08:03:13
discourtois pour la démarche et Cassandre pour son avenir
Norbert Le 10 août 2011 à 21:08:07
Un passage un peu étrange: "Barokes assure de plus d’un seau la qualité et la conformité du produit fini". Seau? ou sceau? ou plutôt "sot" en fin de compte... Car franchement, on ne voit pas très bien ce qu'il y a de brevetable dans le fait de mettre du vin dans des cannettes. A priori, c'est moins compliqué que pour la bière ou la limonade. Un présentation plus précise de cette innovation mondiale ne serait pas inutile.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé