LE FIL

Assemblée de l’OIV

25 résolutions viti-œno-éco

Mercredi 27 juillet 2011 par Alexandre Abellan

Assemblée de l’OIV : 25 résolutions viti-œno-éco

Le 24 juin 2011 à Porto (Portugal), la neuvième assemblée générale de l’Organisation Internationale de la vigne et du vin (OIV) s’est tenue. Pendant ces rencontres, 25 résolutions ont été adoptées par les délégués des 44* Etats Membre de l’OIV. Ces décisions n’ont pas encore été publiées sur le site internet de l’OIV, leur numéro de résolution permettra d’en avoir le détail quand ce sera fait. Ces résolutions n'ont pas valeur d'obligations réglementaires, les buts de l'OIV étant d'être une force de proposition et d'harmoniser les pratiques et normes internationales à la vigne et dans le vin.

 

En viticulture, un guide a également été mis au point afin de promouvoir la production durable de raisins sec et raisins de table(Résolution OIV-Viti 422-2011). Cette brochure annonce les enjeux du prochain Congrès de l’OIV, qui se tiendra à Izmir (Turquie) l’an prochain. Il semblerait cependant que ce fascicule ne prenne en compte que le volet environnemental de la notion de durabilité, faisant l’impasse sur les parties économiques et sociales associées.

 

L’OIV a validé une procédure d’évaluation pour accompagner la procédure d’adoption d’une pratique œnologique utilisant des auxiliaires technologiques ou des additifs. Cette arbre décisionnel évalue les effets de ces nouvelles pratiques sur la sécurité alimentaire (Résolution OIV-Secsan 357-2011).

 

Le code international des pratiques œnologiques de l’OIV va être complété par :

- une précision de la définition des vins blancs secs en fonction de la différence entre teneur en sucres résiduels et acidité totale (Résolution OIV-Oeno 415-2011) ;

- l’utilisation technologique du dimethyl dicarbonate (molécule au pouvoir fongicide) pour bloquer des fermentations languissantes de vins doux, demi-doux et demi-sec (Résolution OIV-Oeno 421-2011) ;

- l’utilisation d’extraits protéiques de levures pour le coller des moûts (Résolution OIV-Oeno 416-2011) et des vins (Résolution OIV-Oeno 417-2011) ;

- La limite maximale en cuivre des vins de liqueurs est fixée à 2 mg/L, celle des vins restant limitée à 1 mg/L (Résolution OIV-Oeno 434-2011).

Le Codex Œnologique International (ouvrage spécifiant les produits utilisés et utilisables à des fins œnologiques) est également des précisions sur la pratique œnologique des membranes bipolaires d’électrodyalise, notamment sur le domaine d’application et la composition de la membrane bipolaire et de celle cationique (Résolution OIV-Oeno 411-2011).

Le recueil international des méthodes d’analyses des vins et des moûts se voit ajouter la réaction en chaîne par polymérase (méthode d’amplification d’ADN en laboratoire) pour dénombrer les levures Brettanomyces bruxellensis (Résolution OIV-Oeno 414-2011). B. bruxellensis est à l’origine de déviations bactériennes sur le vin embouteillé ou en cuve, conduisant notamment à la production de phénols volatils. Les méthodes d’analyse des sucres de raisins sont mises à jour, notamment la détermination du pH, des teneurs en dioxyde de soufre ou du titre alcoométrique volumique acquis (TAV) par HPLC, chromatographie à haut débit réalisée en phase liquide (Résolution OIV-Oeno 419A-2011).

 

Dans les décisions techniques transversales, le code des bonnes pratiques vitivinicoles va être augmenté afin de limiter la présence d’amines biogènes dans les vins, grâce à des actions préventives à mettre en place au vignoble et au chais (Résolution OIV-CST 369-2011). 

 

L’assemblée générale a également adopté des résolutions aux portées économiques. Les vins aromatisés ont été par exemple définis par leur processus d’aromatisation, éventuellement d’ajout d’alcool éthylique, le TAV se situant entre 14,5 ° et 22 ° (Résolution OIV-Eco 395-2011).

 

* : Etats Membres qui sont maintenant 45, depuis l’adhésion du 12 juillet 2011 de l’Inde

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé