LE FIL

Vendanges 2011 en Australie

Annus Horribilis

Mercredi 30 mars 2011 par Vitisphere

Les conditions climatiques désastreuses de cette fin d’été dans certaines régions viticoles d’Australie ont des conséquences dramatiques sur la récolte. Dans la région de Victoria, des producteurs annoncent des pertes de 20 à 50% de leur récolte du fait des maladies et des événements climatiques. Pluies violentes, grêle, développement du botrytis ont conduit bon nombre de producteurs à laisser la vendange pourrir sur pied. Chris Pfeiffer, le président de l’industrie du vin de Victoria, se désole : « Les producteurs ne se sont pas encore remis de la sécheresse des années précédentes. Une année comme celle-ci va les obliger à quitter la viticulture Nous allons certainement assister à un fort exode avec un nombre de producteurs qui vont jeter l’éponge qui sera encore supérieur à celui des années précédentes ». Dans la région de Riverland en Australie du Sud, c’est une course contre la montre pour récolter avant que la pourriture grise ne ravage le vignoble. Les conditions très humides de cette fin d’été ont favorisé le développement du champignon. Les producteurs prient pour que le beau temps revienne pour que les raisins arrivent à maturité mais les prévisions annoncent un temps humide au moins jusqu’en juillet avec des températures diurnes supérieures à la normale. Chris Byrne, délégué général de l’Association des viticulteurs de Riverland, estime cependant que les risques de perte de récolte des raisins qui ne sont pas encore vendangé sont en partie compensés par les rendements élevés des Chardonnay qui sont déjà vendangés. Le Chardonnay représente un tiers de la production de cette région. Mais seulement 30% des raisins ont été vendangés à ce jour dans cette région, la plus grosse région de production d’Australie du Sud. Il faut attendre encore 2 à 3 semaines avant de pouvoir récolter les rouges. Dans la région d’Adelaïde Hills, seulement 5% des raisins ont été récoltés et les viticulteurs s’inquiètent des pluies à venir et se demandent si les températures seront suffisamment élevées pour la maturation des raisins rouges. Pendant ce temps, les producteurs de McLaren Vale vendangent frénétiquement leur Syrah et leurs autres cépages rouges, avant que le botrytis ne les endommage. « Très peu de régions ont pu l’éviter. Il y a une nette offensive pour rentrer le maximum de Syrah d’ici la semaine prochaine », témoigne Andrew Buttery, directeur général de Gemtree Vineyards. La chef de culture de ce vignoble, Melissa Brown, souligne que cette folle panique pour récolter au plus tôt les raisins n’est pas sans rappeler les vendanges 2008, où il avait fallu rentrer les raisins en catastrophe du fait de la vague de chaleur qui menaçait la récolte.

[Sources : ABC news et Weeklytimesnow.com ]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé