LE FIL

Bordeaux

Le Conseil des Vins dresse un diagnostic de la marque Saint-Emilion

Mardi 18 janvier 2011 par Vitisphere

Le Conseil des Vins de Saint-Emilion (CVSE) a fait appel à la société parisienne Intuition pour établir un diagnostic de la marque Saint-Emilion. Rappelons qu'Intuition était déjà aux côtés du CIVB pour concevoir le plan Bordeaux demain. Le diagnostic a été présenté aux vignerons le 8 décembre dernier. Dans les colonnes de Sud-Ouest, Jean-François Quenin, président du CVSE commente : "Tout d'abord ce premier constat positif : Saint-Émilion représente le vignoble que le monde nous envie. Cela dit, l'appellation souffre d'un déficit de notoriété sur les marchés émergents. Pour diverses raisons. L'épisode de la suppression du classement a fait des dégâts, accru la confusion et fait naître la défiance. La trop grande variété des prix au sein de l'appellation grand cru est aussi préjudiciable. L'acheteur ne s'y retrouve plus."
Le CVSE a financé l'étude pour un montant de 50 000 € sur son budget d'un million d'euros, consacré pour moitié à la communication (le groupe organique (Fronsac, Pomerol, Saint-Émilion) bénéficie en outre d'une subvention du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB) et de l'Europe de 450 000 euros).

Pour Jean-François Quenin, l'étude permet de cerner les points d'amélioration pour l'avenir : "Pour tirer son épingle du jeu, Saint-Émilion doit structurer sa gamme, simplifier l'offre et devenir un produit de luxe.
70 % des vins de l'ensemble de la production sont en grands crus. Cet accroissement du nombre n'est pas synonyme nécessairement de qualité. C'est ce que constate d'ailleurs le CIVB dans son suivi en aval. Notre marque c'est saint-émilion.
Il faut la gérer avec l'exigence d'un produit de luxe : lui redonner ses lettres de noblesse et du sens. C'est la seule manière de rivaliser avec la concurrence des vins étrangers dont les coûts de production sont nettement inférieurs aux nôtres. La qualité de nos vins, c'est notre valeur ajoutée."

Sud-Ouest donne la liste des dix-huit experts interrogés par Intuition dans le cadre de son diagnostic :
En interne :
François Despagne (château Grand Corbin Despagne), Philippe Bardet (Pontet Fumet), Béatrice Ondet (château Chauvin, membre du Conseil des vins CVSE), Florence Varaine (sommelière formatrice), Jacques Bertrand (château Carteau Côtes Daugay, premier jurat), Alain Naulet (directeur de l'Union de producteurs), Hubert de Boüard (château Angélus, président de l'Association des premiers grands crus classés), Jean-François Quenin (président du CVSE), Thomas Thiou (château La Couronne), Gérard Operie (château Haut-Fayan, membre du CVSE).

En externe :
Jean-Emmanuel Simond (Revue du Vin de France), Julien Verez (Lavinia), Fabrice Tessier (magasin Nicolas), Jacques Dupont (journaliste au Point), Nicolas Carré (journaliste et sommelier), Igor Serdyunk (magazine Magnum), Charles Lea (Lea and Sandeman), Benoît Beaudet (Société des alcools du Québec).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé