Accueil / Viticulture / Australie : le Chardonnay, "meilleur cépage australien" ?

Australie : le Chardonnay, "meilleur cépage australien" ?

Par Vitisphere Le 02 novembre 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Australie : le Chardonnay,
A

ndrew Jefford, journaliste et dégustateur britannique connu et reconnu pour la qualité de ses contributions à Decanter et The World of Fine Wine (entre autres), prépare un ouvrage sur les vins d’Australie. Après quinze mois de recherches et de dégustation destinées à comprendre la nature des terroirs australiens, le journaliste s’exprime, dans le numéro de Novembre du magazine Decanter, sur le cépage qui donne le plus de vins réussis en Australie. Et selon lui ce n’est ni la Shiraz ni le Cabernet Sauvignon, mais le Chardonnay.

Décrié pour pêcher par rondeur excessive, y compris par les Australiens eux-mêmes, qui annoncent régulièrement lui chercher des alternatives du côté du Sauvignon ou du Sémillon, le Chardonnay australien est au contraire, selon Andrew Jefford, un concurrent des grands Chardonnay bourguignons, « sans efforts »... L’affirmation fera grincer quelques dents.

A tout le moins, Andrew Jefford précise que le Chardonnay est le cépage en Australie qui a su réconcilier les caractères variétaux et régionaux sur une grande variété de climats. Pour le journaliste, cette réussite pourrait inspirer d’autres cépages en quête de régularité dans le succès de leur implantation.
"Depuis le début des années 80, le Chardonnay a été planté dans à peu près toutes les régions d’Australie avec un réel succès et certaines régions se sont révélées encore mieux adaptées que d’autres au cépage.’ Selon lui, la constance du Chardonnay est le fait de la maîtrise technique des vinificateurs australiens. Ces derniers, soutenus par la régularité qualitative des vendanges de ce cépage en particulier sur une grande variété de climats et de sols, n'hésiteraient pas à donner libre cours à leur expertise technique de la vinification, contrairement à ce qu'il en est avec d'autres cépages comme la Shiraz."

Dans une précédente contribution, Andrew Jefford avait fustigé les implantations malheureuses d’autres cépages en Australie, en affirmant notamment que la Shiraz n’était pas adaptée à la Barossa : « le quart de siècle écoulé sera perçu, à terme, comme une perte de temps car pendant cette période, des terroirs parmi les meilleurs d’Australie n’auront pas exploré leur potentiel, avec les mauvais cépages s’éternisant au mauvais endroit. A moins que ce ne soient les wine-makers qui n'aient pas osé donner la pleine mesure de leur talent dans la vinification de ce cépage. Beaucoup me traiteront d’hérétique mais je pense que c’est le cas de la Shiraz dans la Barossa et la McLaren Vale. »

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé