LE FIL

Charentes

L’affectation parcellaire donne une vision claire du marché du vin

Mercredi 15 septembre 2010 par Vitisphere

L’affectation parcellaire, qui devait être communiquée par les producteurs charentais au BNIC avant le 31 juillet, a bien fonctionné cette année puisque la quasi totalité des déclarations sont arrivées dans les temps. « C’est la première année depuis la réforme de l’OCM que nous avons une vision claire de nos perspectives de marché », se félicite Bernard Guionnet , le président de l’Interprofession du Cognac.
Sur les 75 000 ha du vignoble charentais, 70 000 seront cette année affectés à la production du Cognac, 1000 ha produiront du Pineau des Charentes et 3 000 ha seront dédiés aux autres productions : jus de raisin, vin de base pour mousseux, vin sans IG et moûts pour vinification. Compte tenu des rendements autorisés, la répartition serait donc la suivante : 7 à 7,5 millions d’hl pour le Cognac, 70 000 hl pour le Pineau des Charentes et 750 000 hl à 850 000 hl pour les autres utilisations (contre 1,2 million d’hl l’an dernier). Le marché des vins blancs sans IG devrait être donc moins impacté que l’an dernier par les vins blancs charentais.. D’autant que la cinquantaine d’exploitations qui ont déclaré l’an dernier des rendements prodigieux de 1000 hl/ha vont être contrôlées par les fraudes et les douanes.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé