Accueil / / Vinexpo Asia-Pacific s'intéresse au vin au féminin

Vinexpo Asia-Pacific s'intéresse au vin au féminin

Par Vitisphere Le 20 mai 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vinexpo Asia-Pacific s'intéresse au vin au féminin
q

"En Asie, les femmes sont-elles aussi l'avenir du vin ?" demande Vinepo Asia-Pacific. Pour répondre à la question, le salon a mené une enquête, en partenariat avec Trendshealth (Chine) et Elle (Hong Kong, Corée et Japon). Neuf questions ont été posées aux consommatrices dans les quatre pays, en tout 2 810 femmes de plus de 18 ans. Le questionnaire a été diffusé du 11 février au 9 mars 2010. Sur la totalité des femmes interrogées, 48% d’entre-elles avaient moins de 30 ans

Le Japon assume son statut et son histoire, c'est le marché le plus mature d’Asie : 42% des femmes interrogées consomment du vin plus de deux fois par semaine. La régularité de consommation reste plus faible dans les trois autres pays, mais déjà plus d’une Chinoise sur deux déclare choisir son vin elle-même. En terme de critère d'achat, le prix est décisif au Japon (77%), alors quel’origine du vin est globalement le premier critère sélectif, notamment en Chine et à Hong Kong. Autonomes dans leurs choix, les femmes asiatiques ne craignent pas non plus pour leur ligne : pour 86 % des femmes interrogées dans les quatre pays, la consommation de vin est compatible avec une alimentation équilibrée.

Les freins tombent, d'autant mieux que les femmes associent la consommation de vin à des valeurs positives : le plaisir, pour 70 % des Japonaises, l'élégance, pour 72 % des Chinoises, la convivialité pour 76 % des Coréennes. L'association du vin à la notion de tradition domine au Japon (34%) alors que les Hong Kongaises, le qualifient à 38% de moderne.

Mais aiment-elles le goût du vin ? Oui, pour 92% des Japonaises et 74% des Coréennes, deux marchés mûrs. En revanche, en Chine, 38% des femmes interrogées déclarent boire du vin parce que c’est bon pour la santé (et seulement 22% pour le goût du vin). Il y a donc beaucoup à faire en terme de pédagogie pour éveiller ces consommatrice au plaisir de la dégustation.

Et côté couleur ? Alors que la consommation des Européennes serait une des clés du dynamisme du marché des vins blancs et rosés, plus de deux femmes asiatiques sur trois préfèrent déguster du vin rouge. On sait l'affection traditionnelle de la Chine pour cette couleur, symbole de joie et de chance, alors que le blanc est associé au deuil : 84% des Chinoises interrogées préfèrent le rouge. La situation diffère pourtant dans l'enclave de Hong Kong, où les consommatrices, les plus curieuses et les plus averties, consomment en majorité du vin rouge (62%) mais réservent également un tiers de leur consommation au vin blanc, au rosé et aux vins effervescents.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé