LE FIL

Modes de conduite de la vigne

Le lycée viticole de Mâcon fait un bilan économique

Jeudi 06 mai 2010 par Vitisphere

Le lycée viticole de Mâcon-Davayé et la chambre d’agriculture de la Saône et Loire ont mené de 2007 à 2009 une étude comparative des résultats économiques de trois modes de culture : agriculture durable (selon le cahier des charges du BIVB), agriculture Ecophyto 2018 (-30% d’intrants dans les deux premières années, -50% à terme, zéro herbicide dès la deuxième année), agriculture biologique. Chaque mode cultural a été appliqué sur huit rangs de 85 mètres, le tout compris dans la même parcelle.

L’IFT (indice de fréquence de traitement) a diminué de 35% en agriculture biologique, de 40% en Ecophyto, avec pour conséquence une présence de mildiou plus forte dans l’année défavorable qu’était 2008, et une baisse de rendement de respectivement –32 et –27% cette année-là.

Si le coût des matières premières est en baisse (-50% en AB et –42% en Ecophyto), les charges de mécanisation augmentent (+49% et +13%), pour un coût total supérieur de 18% en AB (mais totalement compensé par des aides publiques de 350€/ha les premières années) et inférieur de 4% en Ecophyto.

Ces constatations n’ont pas fait renoncer le lycée à son objectif de passage de tout son domaine en bio (après une conversion au durable depuis 2004), ce qui va demander des investissements en matériel mécanique, ceux-ci pouvant cependant également engendrer des gains en carburants grâce à des moteurs plus économes.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé