Accueil / Viticulture / Nouvelle-Zélande : Recherches sur l'impact des rayons UV sur les raisins de Sauvignon Blanc

Nouvelle-Zélande : Recherches sur l'impact des rayons UV sur les raisins de Sauvignon Blanc

Par Vitisphere Le 27 avril 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Nouvelle-Zélande : Recherches sur l'impact des rayons UV sur les raisins de Sauvignon Blanc
D

Des chercheurs néo-zélandais travaillent sur l’impact des rayons UV sur la maturation des raisins. « En Nouvelle-Zélande, nous recevons des radiations UV 45 à 50% supérieures à celles relevées à la même latitude dans l’hémisphère nord », argumente le Professeur Brian Jordan, le responsable de ce programme de recherche. L’étude cherche donc à déterminer les effets des UV sur la composition chimique des raisins de Sauvignon blanc, dans les conditions de maturation du vignoble néo-zélandais. Les premiers résultats montrent que les rayons UV favorisent l’accumulation des polyphénols dans la pellicule des baies, assurant ainsi une protection de la plante contre les UV. Ce phénomène a également pour conséquence de modifier les caractéristiques des vins qui sont plus ronds en bouche et présentent un meilleur potentiel de garde. Pour mener ces essais, les chercheurs de l’Université de Lincoln ont placé différents filtres plastiques sur la zone fructifère de vigne de Sauvignon blanc pour limiter leur exposition aux UV. « Avant cette étude, nous ne savions pas exactement où et comment les composés aromatiques étaient synthétisés, maintenant nous sommes en mesure d’avancer que les methoxypyrazines (responsables de arômes de végétal), sont en forte concentration dans les feuilles et cela a des implications très intéressantes pour les interactions feuilles-baies et la gestion de la canopée », affirme le Professeur Jordan. « L’autre constatation que nous avons faite, c’est que l’effeuillage souvent pratiqué pour réduire la pression parasitaire, a pour effet de diminuer la teneur en acides aminés des baies. Or les acides aminés sont des précurseurs d’arômes. L’effeuillage diminuerait donc le potentiel aromatique des vins », poursuit Brian Jordan.

[Source : voxy.co.nz ]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé