Accueil / / Droits de plantation : Paris, Bonn et le parlement européen sur la même longueur d'ondes

Droits de plantation : Paris, Bonn et le parlement européen sur la même longueur d'ondes

Par Vitisphere Le 21 avril 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Droits de plantation : Paris, Bonn et le parlement européen sur la même longueur d'ondes
L

a commission européenne à l’époque de Marianne Fischer-Boehl avait pour projet de mettre fin au système des droits de plantation entre 2013 et 2018. Mais Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, s’est exprimé le 17 avril dernier dans le même sens que la chancelière allemande Merkel un mois plus tôt, sur la même longueur d’ondes également que le parlement européen : « pour garantir l’origine et la qualité, il est évidemment hors de question de libéraliser les droits de plantation ».

Selon des sources proches du dossier, contrairement à ce qu’affirmait récemment la fédération européenne des appellations d’origine (http://www.vitisphere.com/breve.php?id_breve=56539 ), le fait que le vin n’ait plus d’OCM spécifique ne veut pas forcément dire que le système des droits de plantation serait obsolète parce qu’inapplicable dans les autres productions alimentaires.

Sur le sujet, le ministre bénéficie de l’aide de Catherine Vautrin, députée de Reims, qu’il a chargée en janvier d’une mission d’information. Avec Jacques Berthomeau, elle auditionne actuellement tous les acteurs de la filière française, et s’intéressera également aux autres pays européens, y compris les pays consommateurs. Ce travail devrait être fini au mois de juin.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé