Accueil / / BECOPAD élimine les Brettanomyces en filtration clarifiante

BECOPAD élimine les Brettanomyces en filtration clarifiante

Par Vitisphere Le 14 avril 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
BECOPAD élimine les Brettanomyces en filtration clarifiante
l
laquo; En matière de filtration, on est entre deux exigences antagonistes : assurer la stabilité du vin et respecter ses qualités organoleptiques », résume Yves Le Guillou, PDG de Predel, distributeur des plaques BECOPAD.

Améliorer l’efficacité de la filtration clarifiante est la piste retenue par Predel avec les plaques BECOPAD : fabriquées en cellulose traitée avec le système exclusif bepure, elles sont 100 % biodégradables, permettent d’économiser 50 % d’eau de rinçage par rapport à leur prédécesseur de gamme, BECO, et présentent un meilleur rapport respect/stabilisation du vin avec une adsorption moindre de la couleur et une rétention complète des Brettanomyces en filtration clarifiante. Autre avantage : la plaque BECOPAD a été conçue pour être pressée plus facilement afin de réduire au maximum la perte de vin.
Des essais sur la capacité de rétention des Brettanomyces par les BECOPAD ont été conduits à la Chambre d’Agriculture de la Gironde par Jean Christophe Crachereau, qui constate : « On observe des possibilité de rétention des brettanomyces sur tout type de filtration, l’originalité des BECOPAD c’est d’avoir manifesté une capacité sensiblement supérieure à des plaques classiques avec des niveaux de porosité équivalentes en terme d’effet clarifiant. Et ce n’est pas leur seul intérêt. Elles se distinguent également par leur facilité d’utilisation. Ne contenant pas de kieselguhr, elles n’ont besoin que d’un rinçage rapide pour leur affranchissement, c’est à dire pour éliminer le goût de carton qui est le problème habituel de ce type de plaque. La quantité d’eau nécessaire à la mise en œuvre des BECOPAD est moitié moindre par rapport à des plaques équivalentes ; il faut aussi mentionner leur facilité d’insertion et l’absence de fuite ou de suint de vin, qui permet d’améliorer les conditions d’hygiène de l’opération de filtration et de l’ensemble de la cave. Ce qui serait à présent intéressant à étudier serait la possibilité de régénérer ces plaques après rinçage, chose impossible avec d’autres plaques ; nous n’avons pas eu le temps de nous pencher sur cet aspect, mais c’est une piste pour l’avenir. »

Retrouvez la fiche technique des plaques BECOPAD, avec le compte-rendu des tests conduits à la Chambre d'Agriculture de la Gironde en cliquant ici.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé