Accueil / / Avis d'Expert : "Alors que les vins de Bordeaux, d'Alsace ou de Bourgogne ont une silhouette définie, j'ai voulu traduire en bouteilles la variété des profils des vins de Loire"

Avis d'Expert : "Alors que les vins de Bordeaux, d'Alsace ou de Bourgogne ont une silhouette définie, j'ai voulu traduire en bouteilles la variété des profils des vins de Loire"

Par Vitisphere Le 19 janvier 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Avis d'Expert :
T

out jeune diplômé, le graphiste Adrien Cussonneau a remporté le prix de l'Institut National du Design Packaging avec son projet de fin d’études, "Profils de Loire", dont le but est de redynamiser l’offre des vins de Loire en travaillant sur une nouvelle bouteille. A l'arrivée, tous les codes sont bousculés : petit contenant, bouteille plate, une forme par appellation... Et pourquoi pas ? Pour l'artiste, l'important était de jouer avec l'identité et la variété des vins de Loire.
 

Adrien Cussonneau : "La recherche formelle a commencé lors de la deuxième phase du projet par l’émergence de trois concepts. Il était important que ce soit le design qui supporte ma stratégie marketing et non l’inverse. J’ai donc étudié la bouteille de vin du point de vue du designer, c’est-à-dire en me demandant comment créer une bouteille de vin qui ne soit pas une bouteille de vin !
Il se trouve que le premier dessin que j’ai fait correspond au projet finalement retenu. J’ai commencé par dessiner des profils de bouteilles. Alors que les vins de Bordeaux, d’Alsace ou de Bourgogne ont une silhouette définie et unique, j’ai découvert la variété des profils des vins de Loire. L’enjeu était d’inscrire les vins de Loire dans un contexte d’initiation et de découverte, dans lequel chaque vin sert de trait d’union à la découverte d’un autre vin, le tout dans un esprit de collection.
J’ai alors cherché le fil rouge reliant tous ces profils et je l’ai finalement trouvé dans le principe de l’extrusion des silhouettes. J’ai donc décidé de proposer une contenance plus petite (35 cl) mais aussi une plus grande variété de gamme. Le produit devenait à la fois audacieux et surprenant. Il offrait une nouvelle lecture de l’objet (de profil) et conduisait à de nouvelles manipulations.
J’ai ensuite adouci la forme pour rendre le produit plus attrayant. Il devait néanmoins préserver certains aspects de séduction de la bouteille et de la dégustation qui servent de repères de qualité : l’étiquette, la transparence du contenant, la possibilité de boire dans un verre et enfin, la possibilité de partager."
 

Photos : lecolededesign.com

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé