Accueil / Commerce/Gestion / Avis d'Expert de Motoichi Yonei (association japonaise des importateurs de vin) : "2008 a déjà été une année sévère pour les importateurs"

Avis d'Expert de Motoichi Yonei (association japonaise des importateurs de vin) : "2008 a déjà été une année sévère pour les importateurs"

Par Vitisphere Le 28 décembre 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Avis d'Expert de Motoichi Yonei (association japonaise des importateurs de vin) :
S

elon Motoichi Yonei, directeur administratif de l'Association des Importateurs Japonais de Vins et Spiritueux, "2008 a déjà été une année sévère pour les importateurs. Dés le début de l'année, les professionnels ont fait face à des augmentations de coûts liées à la hausse des cours du pétrole aux taux de change défavorables. Ces facteurs de surcoûts ont dépassé les efforts des professionnels pour les absorber et ont, par conséquent, forcé un grand nombre de professionnels à augmenter le prix des vins."
Dans ce contexte, précise l'Interprofession des vins de Bourgogne, la Bourgogne a très bien résisté sur la campagne 2008/2009 avec une baisse de seulement 3 % en volume et 5 % en valeur.
"Il est vrai qu’au Japon, le vin est associé à la cuisine, à la culture, au plaisir. Le cercle des oenophiles s’agrandit d’année en année et les écoles de vins se multiplient, même si la consommation annuelle de vin est encore assez limitée (2,5 litres/habitant) et plutôt stagnante depuis trois ans."
Les vins blancs sont encore majoritaires à 55 % dans les ventes de Bourgogne (grâce aux vins de Chablis qui pèsent pour plus du quart des vins de Bourgogne exportés), mais la répartition se rééquilibre progressivement, une tendance logique et culturelle puisque les vins rouges représentent globalement 48 % des vins consommés au Japon, contre 43 % pour les vins blancs et 8 % pour les vins rosés.

[ Source : BIVB ]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé