Accueil / Commerce/Gestion / «Le vin et ses dangers» : Bussereau promet des sanctions et veut réformer la préparation des sujets

«Le vin et ses dangers» : Bussereau promet des sanctions et veut réformer la préparation des sujets

Par Vitisphere Le 19 juin 2006
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
«Le vin et ses dangers» : Bussereau promet des sanctions et veut réformer la préparation des sujets
U
n sujet proposé aux candidats au baccalauréat 2006 (Science de la vie et de la terre pour la filière Sciences et techniques de la production animale (STPA)) comportait une vingtaine de questions scientifiques, sur "le vin et ses dangers". "Je trouve cela scandaleux. Encore une fois, on fait l'amalgame entre l'alcool et le vin. Si le sujet avait porté sur l'alcool et ses dangers, je ne serai pas monté au créneau", a réagi Michel Allemand, responsable du collectif des vignerons gardois, dont le fils a passé l'épreuve. Le président de la chambre d'agriculture du Gard, Dominique Granier, s'est dit "convaincu que certaines personnes haut placées à Paris ont décidé de supprimer une partie de la viticulture dans le Sud de la France et cela de n'importe quelle manière". Le ministre de l'Agriculture, en visite à Saint Emilion, Dominique Bussereau, a qualifié vendredi 16 juin d'"erreur grave" d'avoir proposé ce sujet aux candidats au baccalauréat. "J'ai demandé que des sanctions soient prises contre ceux qui sont à l'origine de cette erreur parce qu'on ne peut pas dans cette région, avec les problèmes qui s'y posent, présenter ce type de sujet, de surcroît dans un lycée agricole". "Il y aura des sanctions » après l’enquête qui est en cours au Ministère de l’Agriculture, puisque l’organisation du baccalauréat agricole est confié à ce ministère et non pas à l’Education Nationale, a indiqué le ministre. Lire la réaction des lecteurs
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé