Accueil / / Vins de Bordeaux 2005 : Les premières impressions de Jean Christophe ESTEVE

Vins de Bordeaux 2005 : Les premières impressions de Jean Christophe ESTEVE

Par Vitisphere Le 20 avril 2006
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vins de Bordeaux 2005 : Les premières impressions de Jean Christophe ESTEVE
L
es dégustations de 2005, dont je vous parlais le mois dernier, viennent de se terminer, et il est temps maintenant pour moi de mettre au clair les notes serrées qui couvrent les pages de mes carnets de dégustation 2005. Nous avons dégusté, en cinq semaines, les vins de tous les grands crus classés, mais aussi ceux de plusieurs centaines de châteaux, du bourgeois supérieur au simple ’’petit’’ Bordeaux. Il se confirme que ce millésime relève de la courte liste des années de légende, avec comme première caractéristique, une excellence parfaite dans tous les vignobles, en rouges comme en blancs (et pas seulement dans notre Sud Ouest, ce bonheur est partagé par tous les grands vignobles français) Depuis notre dernière lettre, j’ai goûté, avec mon ami Jacques Dupont du journal Le Point : - A Sauternes : des vins liquoreux magnifiques, dont un Yquem étourdissant, des crus classés dont il est difficile de ressortir un nom, tant ils sont tous bons, la Tour Blanche, Guiraud, Clos Haut Peyraguey, Myrat, etc….et tous les autres, y compris ceux que nous notons d’habitude entre 13 et 14/20, qui sont délicieux cette année. - En Pessac Léognan, des vins racés, tant en rouges qu’en blancs, avec un Haut Bailly meilleur que jamais, et une petite merveille, un nouveau « vignoble en ville », Luchey Halde, dont j’aurai très prochainement à vous reparler : il n’est pas si fréquent qu’à 15 minutes du centre de la ville 28 hectares de beaux terrains - et de belles graves - soient re-consacrés entièrement à la vigne, replantée depuis 1999…..On a plutôt l’habitude du contraire ! Grâces en soient rendues à L’ENITA, propriétaire, et à la Mairie de Mérignac, qui aurait sans doute aussi bien pu y accepter des immeubles et un super marché ! -En Médoc, impossible de rêver de cabernets sauvignons meilleurs, de petits verdots plus aromatiques et de merlots plus onctueux. C’est dire que les vins sont remarquables, tant parmi les grands crus classés que les bourgeois. Il m’a semblé que Lafite et Margaux frôlent la perfection absolue, et je garde un grand souvenir de Mouton dont la pureté de style en 2005 m’était jusque là inconnue. Mais citer un nom semble vouloir un peu déconsidérer les autres, or ce n’est pas du tout pensable, je me répète, tout est bon ! Au point qu’au simple niveau des crus artisans j’ai goûté des vins renversants ! Les grands Pomerol sont…grands. Tout y est superbe, les degrés presque méditerranéens sont parfaitement équilibrés par les textures et les acidités naturelles, un grand œnologue m’a dit : il y a tout, à profusion, mais tout en haut ! Là aussi il est difficile d’extraire des noms, peut-être La Conseillante, Evangile, Clinet sont ils en ce moment très haut, mais aussi Trotanoy, Bellegrave … je ne puis tous les citer. J’avais déjà noté en Mars combien les premiers crus classés de St Emilion m’avaient époustouflé, on peut leur adjoindre Troplong Mondot et Pavie Macquin qui ne dépareraient pas dans ce cénacle. La grande affaire, dans ce village qu’est St Emilion, est la refonte du classement, prévue en 2006, dont bruissent tous le lieux que fréquente le monde du vin, c'est-à-dire partout. Personne, je crois, ne sait rien, le secret est bien gardé, mais on laisse entendre qu’il y a eu des fuites, et des noms circulent dont certains savent -ou croient savoir- qu’ils sont sur-classés ou dé-classés. Je n’en crois pas un mot, mais cela fait jaser dans les murs médiévaux ! Depuis un mois, il a plu sur notre Gironde ! La végétation, a une quinzaine de jours de retard sur ses habitudes, mais la lune est désormais favorable, le danger de gelées s’éloigne, on va commencer à s’intéresser au millésime…2006 ! Spécialiste réputé, dégustateur renomné, négociant et caviste attentif, Jean-Christophe Estève choisit personnellement à la propriété tous les vins proposés en Primeurs et offres spéciales au fur et a mesure de ses découvertes
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé