Accueil / / Accord vin UE/USA: Début de mobilisation des parlementaires français & européens

Accord vin UE/USA: Début de mobilisation des parlementaires français & européens

Par Vitisphere Le 17 octobre 2005
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Accord vin UE/USA: Début de mobilisation des parlementaires français & européens
L
es parlementaires de toutes tendances politiques s’alarment enfin des conséquences de l’accord sur le commerce du vin que l’Union Européenne s’apprête à passer avec les Etats-Unis. Il y a urgence car l’accord, déjà paraphé par les négociateurs de la Commission Européenne le 14 Septembre à Washington, pourrait être signé par le Conseil des ministres européens du 24 octobre prochain. Les parlementaires dénoncent un accord qui pourrait constituer un précédent irréversible pour le concept d’indication géographique et pour la définition même du vin. En effet, la première conséquence de cet accord est la reconnaissance officielle de la transformation d’appellations européennes en noms génériques aux Etats-Unis. Certes, les négociateurs américains s’engagent à revoir la situation des 17 appellations les plus largement usurpées au Etats-Unis mais pour l’avenir. Cela signifie que toutes les marques qui utilisent actuellement ces 17 appellations (exemples : « Champagne californien » ou « Chablis de Napa Valley » ou encore Burgondy, Sauternes…) continueront à le faire sans que l’Union Européenne ne puisse plus rien dire. Pour Pascal BOBILLIER-MONNOT, directeur de la CNAOC, « c’est le concept même d’indication géographique qui est en danger ». Par ailleurs, cet accord entraîne une profonde modification de la définition traditionnelle du vin en reconnaissant toutes les pratiques œnologiques américaines, l’adjonction d’eau et l’aromatisation par exemple. Ainsi, des vins élaborés à partir de pratiques éloignées de notre conception du vin seront vendus sur le marché européen. C’est un camouflet pour l’OIV (Office International des Vins) qui n’a pas la même définition du vin ! La France (20% de la Production mondiale) et l’Europe (70% des vins produits et bus dans le Monde) n’imposent plus leurs normes. Est-ce logique ?
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé