LE FIL

La Nouvelle-Zélande devrait s'ouvrir à d'autres cépages que le Sauvignon Blanc

Mercredi 29 septembre 2004 par Vitisphere

La Nouvelle-Zélande devrait diversifier son en offre en vins de cépage au lieu d'essentiellement se spécialiser en Sauvignon Blanc. C'est l'avis de Dr Richard Smart, consultant en viticulture, qui s'est prononcé lors d'une conférence organisée le mois dernier par la filière viticole néo-zélandaise. Si le succès des vins néo-zélandais à l'export concerne notamment les Sauvignon Blanc de Marlborough, d'autres régions viticoles du monde s'intéressent à ce cépage. "Il existe déjà des concurrents en Espagne (Rueda), en Afrique du Sud (Stellenbosch) et en Tasmanie (Tamar)," a-t-il souligné. Les coûts de production freineraient l'expansion de cette variété à Marlborough. Pour les diminuer, les viticulteurs devraient réduire les rendements, minimiser les interventions et investir dans la mécanisation, a-t-il ajouté. Ils devraient également se tourner vers d'autres cépages. En blanc, Dr Smart a suggéré l'Alvarinho (Portugal et Espagne), le Sauvignonasse (le "Riesling" italien), le Gruner Veltliner (Autriche) et le Pinot Gris. En rouge, il a préconisé le Pinot St Laurent (Autriche), le Blaufrankisch (Autriche et Hongrie) et le Zweigeltrebe (Autriche).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé