LE FIL

Les exportations australiennes souffrent de la chaleur

Lundi 02 août 2004 par Vitisphere

Environ 20% des exportations australiennes de vin conditionné souffrent d’une exposition excessive à la chaleur, affirme un responsable d’Orlando Wyndham. Phillip Laffer, œnologue en chef de l’entreprise australienne, dénonce les conditions de transport et de stockage, qui nuisent selon lui à la qualité finale du produit. Une chaleur excessive lors de l’entreposage se traduit par une évaporation de certains composants du vin à travers le bouchon, a-t-il expliqué lors d’une conférence devant des professionnels australiens. Ce problème est bien plus préoccupant à ses yeux que celui du «goût de bouchon», qui n’affecterait «que» 2 à 3% des vins. Selon la presse australienne, Phillip Laffer a notamment mis en cause les groupes de distribution britanniques et américains, pour l’insuffisance des contrôles de température dans les entrepôts.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé