LE FIL

Crise viticole

Plan de restructuration chez le tonnelier Seguin-Moreau

Lundi 15 décembre 2003 par Vitisphere

Le tonnelier Seguin-Moreau annonce un plan de restructuration qui prévoit la suppression d’une trentaine de postes sur les 300 que compte l’entreprise en France. Deux des quatre sites français seront touchés : Pouilly-sur-Loire et Merpins. Seguin-Moreau explique cette décision par la crise de la filière viti-vinicole, qui se traduit par « un report des investissements en barriques ». La restructuration devrait permettre à l’entreprise d’économiser 1,3 million d’euros par an. Seguin-Moreau, filiale du groupe Oeneo, a enregistré au premier semestre 2003 un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros, contre 37,5 millions à la même période l’année précédente. Selon la Fédération française des tonneliers, l’activité du secteur a baissé de 15 % depuis le début 2003

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé