LE FIL

Après les incendies au Portugal, les bouchonniers se veulent rassurants...

Vendredi 03 octobre 2003 par Vitisphere

Pas de risque de pénurie de liège malgré les violents incendies du mois d’août au Portugal, affirme la Fédération française des syndicats du liège (FFSL). Le Portugal, qui détient environ 60 % des réserves mondiales de liège, a vu 215.000 hectares partir en fumée, dont 30.000 hectares de chênes-liège. Mais cette surface, explique la FFSL, représente moins de 5 % de la superficie totale des suberaies portugaises (environ 630.000 hectares). La Fédération souligne que la récolte 2003 était achevée avant le début des incendies, que le stock de liège est suffisant pour couvrir les besoins à court terme, et que les chênes-liège ont une grande capacité de résistance au feu et de régénération. Le groupe Amorim, n°1 mondial du secteur, estime pour sa part que les feux auront un effet « minime » sur sa production. La plupart des arbres touchés récupéreront, selon le P-DG du groupe, Antonio Rios de Amorim.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé