LE FIL

La SAQ justifie sa politique de développement...

Mardi 10 décembre 2002 par Vitisphere

Selon les dirigeants de la SAQ, "le dynamisme de la SAQ est bien contrôlé et il correspond aux attentes des Québécois qui l’ont élue au troisième rang des entreprises commerciales les plus admirées au Québec". Ainsi les 500 000 caisses de vin, révêlées par la presse québécoise ne correspondent qu'aux stocks nécessaires pour satisfaire les ventes supplémentaires induites par les fêtes de fin d'année. De même, les gestions de la SAQ et de Global Wine Spirits sont distinctes (La SAQ détient seulement 40% du capital de GWS) et il n'y a pas de lien entre "la gestion des stocks réguliers ou de spécialité de la SAQ et le développement de Global Wine". Il est probable que la période électorale au Québec amplifie la vivacité des débats. Néammoins, et cela peut arriver à toutes les entreprises même d'Etat, la SAQ connait des difficultés qui se traduisent par le départ du vice-président, ou des retards dans la mise en ligne de son système de gestion informatique...

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé