LE FIL

Australie-France

Les australiens prennent l’avantage sur les marchés exports.

Mercredi 25 septembre 2002 par Vitisphere

Depuis quelques mois, les exportateurs australiens obtiennent de meilleurs résultats que les entreprises françaises notamment sur les marchés en croissance comme le Royaume Uni ou sur les marchés émergeants comme au Japon ou à Singapour. Les marchés du Sud Est asiatique après avoir fortement chuté ou ralenti en 2000 et 2001 ont repris des rythmes de croissance de l’ordre de 4 ou 5%. A Singapore par exemple, la consommation intérieure a progressé de 4%. Les importations en provenance de France ont progressé de 8% en volume et de 4% en valeur pour les vins tranquilles, de +2% en volume et de +15% en valeur pour les vins effervescents. Dans la même période, les vins australiens progressaient de +23% en volume et de +30% en valeur ! Les exportations de vins australiennes sont toujours en forte croissance. Selon la Wine & Brandy Corporation, les exportations de vins ont dépassé les 2 milliards AUD sur les 12 mois à fin juin 2002, augmentant ainsi de 387 millions AUD par rapport à 2000-2001, soit + 24% en valeur (+ 20% en 2001). En volume, les exportations ont progressé de 23% (+ 78 millions de litres), atteignant 4,17 millions d’hectolitres. Le vin rouge compte pour 70% de la croissance en volume, et de nouvelles plantations de raisin rouge donneront leurs premiers fruits l’an prochain ! Coté France, sans être catastrophique, la situation des exportations est plus préoccupante en volume car les expéditions de vins tranquilles sont en recul de 1,3 %, et de 1,9 % pour les spiritueux, avec une assez nette dégradation au cours du second trimestre 2002. Certes, de janvier à fin juin, les exportations ont progressé en valeur (+ 7,4 % à 3,5 milliards d’euros), tant pour les vins (+ 7,7 %) que pour les spiritueux (+ 6,7 %). Incontestablement, la forte reprise des exportations de Champagne (+ 24,7 %) détermine cette évolution, mais le chiffre d’affaires de la plupart des vins tranquilles et de la quasi-totalité des spiritueux est également en croissance. La France pourrait faire sienne cette phrase : « Quand je m’observe je me rassure, quand je me compare, je m’inquiète »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé