LE FIL

Le marché foncier reste très actif en Languedoc-Roussillon

Jeudi 02 août 2001 par Vitisphere

D'après la SAFER* du Languedoc-Roussillon, la crise viticole actuelle ne remettrait pas en cause le développement viticole de la région. C'est ce que laissent penser les tendances du marché foncier viticole, même si cette crise touche l'ensemble des vignerons, et plus durement encore ceux qui étaient en phase d'investissement récent (notamment les jeunes installés). "Le formidable intérêt que suscite le vignoble languedocien et roussillonnais ne faiblit pas. Le marché foncier viticole est de très loin le plus actif de toutes les régions viticoles françaises. Le prix de l'hectare de notre vignoble, même s'il a, dans certains secteurs, très fortement progressé, reste le moins élevé de France. Les vignerons des autres régions viticoles françaises et étrangères, certes, mais surtout les vignerons de la région restent toujours très demandeurs de foncier ; en témoignent les concurrences multiples, et âpres quelquefois, examinées dans nos comités techniques entre candidats locaux. Ceci tendrait à démontrer qu'au-delà des difficultés, réelles, d'aujourd'hui, la confiance en l'avenir reste intacte." (lettre d'information de la SAFER Languedoc-Roussillon, juillet 2001) * Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé