LE FIL

Portrait du consommateur de Bourgogne

Lundi 05 mars 2001 par Vitisphere

A quoi ressemble le consommateur type de vins de Bourgogne ? Selon le panel Secodip 1999-2000, c'est un couple sans enfant, plutôt aisé financièrement et vivant en région parisienne. Un portrait somme toute classique, qui ne bouscule pas l'image traditionnelle construite au fil des ans, d'après le BIVB (Bureau interprofessionel des vins de Bourgogne). Plus de la moitié des vins de Bourgogne part vers l'export, dans plus de 150 pays, même si les 10 premiers représentent la majorité des expéditions. Délicat donc de dresser un profil type du consommateur de Bourgogne. Le niveau de prix élevé des vins bourguignons, l'image qu'ils véhiculent et leur relative complexité sont, cependant, à l'origine de quelques points communs aux amateurs de ces vins. L'une des particularités des consommateurs de bourgogne est qu'il n'est pas caractérisé par une (ou plusieurs) tranche(s) d'âge. La répartition selon l'âge est en effet homogène, alors que, pour la plupart des autres vignobles, la consommation croît en vieillissant. Pour la plupart des autres vignobles, les "jeunes" constituent une cible difficile à séduire, ce qui ne semble pas être le cas de la Bourgogne, ce qui s'explique par la forte notoriété de cette région et le caractère assez "exceptionnel" de leur consommation : en moyenne, un ménage de moins de 25 ans achète 4 bouteilles de bordeaux par an, contre à peine une de bourgogne. Plus des deux tiers des bourgognes sont achetés et consommés en France par des couples sans enfants. ce pourcentage est supérieur à la moyenne nationale (56%). Les célibataires représentent un peu moins de 20% des achats, ce qui se situe dans la moyenne nationale. Sans réelle surprise, le critère de pouvoir d'achat est discriminant. Plus le pouvoir d'achat est élevé, plus la consommation est fréquente et la valeur consacrée aux bourgogne, élevée. Néanmoins, le poids dans la population de la catégorie la plus aisée ne fait pas de ces consommateurs les principaux. Le coeur de la clientèle reste les catégories "moyennes-supérieures" qui représentent près de 40% des achats. La consommation de vins de Bourgogne est très marquée par la géographie. Près de 50% des consommateurs sont en région parisienne et dans le Centre-Est. Dans le Sud, la consommation de bourgogne est particulièrement réduite.
Source : BIVB - Panel Consommateurs Secodip

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé