Les bonnes pratiques
L’incontournable supplément au magazine La Vigne, le Guide des Bonnes pratiques, fait le tour de la question sur les gestes et les équipements qui permettent de garantir votre sécurité en tant qu’utilisateur de produits phytosanitaires et de protéger l’environnement.

Ce web-doc vous est proposé pour compléter le guide de La Vigne. En vidéo, en image ou en jeu : complétez ou perfectionnez vos connaissances sur les bonnes pratiques en matière d’application des produits phytosanitaires.

Bonne Navigation !

FEUILLETEZ-LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES
 
Vérification du régime de la prise de force et de la vitesse d’avancement

Un pulvérisateur bien réglé est essentiel pour assurer une qualité de pulvérisation optimale. Cela vous permettra de contrôler les parasites de manière efficace tout en faisant des économies de produit. Dans cette vidéo, nous vous détaillons la procédure pour vérifier le régime de la prise de force et la vitesse d’avancement.
 
Contrôle du débit des buses


Le contrôle du débit des buses est également essentiel pour avoir une pulvérisation au top.La mesure s’effectue si possible au niveau de chaque buse ou diffuseur, afin de vérifier lors homogénéité. Découvrez en image les différentes étapes de cette vérification.
 
Les vérifications à réaliser sur le pulvérisateur
Décrypter une étiquette au moment de traiter
Nouveaux pictogrammes
entrés en vigueur au 1er juin 2015
Anciens pictogrammes
utilisés jusqu'au 1er juin 2017, à écoulement des stocks
Nouveaux pictogrammes
entrés en vigueur au 1er juin 2015
Les dangers pour la santé

SGH06 : Toxicité aiguë.
Empoisonnement rapide, voire mortel, à faibles doses par voie cutanée et respiratoire.

SGH08 : Je nuis gravement à la santé.
Effets irréversibles et allergisant respiratoire, même en une seule exposition. Cancérigène, mutagène et reprotoxique.

SGH07 : J’altère la santé.
Empoisonnement à fortes doses, irritant, allergisant cutané.

Les dangers pour l'environnement

SG09 : Je pollue.
Toxicité pour le milieu aquatique.

Les dangers physiques

SGH01 : J’explose.
Substances ou matières explosives au contact d’une flamme, sous l’effet d’un choc, de frottements, de la chaleur, etc.

SGH02 : Je flambe.
Gaz, aérosols, liquides ou solides inflammables.

SG03 : Je vais flamber.
Matières solides, gaz ou liquides pouvant provoquer un incendie ou une explosion.

SG05 : Je ronge.
Brûlures, voire rongement de la peau et/ou des yeux en cas de contact ou de projection.

Anciens pictogrammes
utilisés jusqu'au 1er juin 2017, à écoulement des stocks
Les dangers pour la santé

T+ : Très toxique.
Produit qui peut entraîner des risques très graves, voire mortels en cas d’inhalation, d’ingestion ou de pénétration cutanée.

T : Toxique.
Produit qui peut entraîner des problèmes graves, voire la mort, en cas d’inhalation, d’ingestion ou de pénétration cutanée.

Xn : Nocif.
Produit qui peut générer des risques de gravité limitée, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée.

N :
Dangereux pour l’environnement.

Les dangers pour l'environnement

SG09 : Je pollue.
Toxicité pour le milieu aquatique.

Les dangers physiques

E : Explosif.
Produit pouvant exploser en cas de contact avec une flamme ou lors d’un choc violent.

O : Comburant.
Produit qui peut dégager une forte chaleur.

F : Facilement inflammable.
Produit pouvant s’enflammer facilement.

F+ : Extrêmement inflammable.
Produit pouvant s’enflammer très vite.

C : Corrosif.
Produit qui peut détruire des tissus vivants (peau, etc.).

 
Bien nettoyer son pulvérisateur
Après un traitement, le pulvérisateur est recouvert de produits phytosanitaires. A la longue, ceux-ci peuvent être corrosifs. Et, ils représentent une source de contamination potentielle. Les résidus de produit au niveau des buses peuvent également avoir un impact sur le spectre de diffusion et la qualité de la pulvérisation lors du traitement suivant. Ils peuvent même boucher les diffuseurs. Pour l’éviter le rinçage de votre appareil doit être effectué après chaque traitement. Découvrez ici la procédure pour réaliser cette opération en toute sécurité.
 
Pulvériser en toute sécurité (avec MSA)
Bien identifier les phases d’exposition aux produits phytosanitaires par voie cutanée : tel est l’objectif de cette vidéo d’une dizaine de minutes réalisée par la MSA. Quatre temps d'exposition sont explorés : la préparation de la bouillie, les traitements, le nettoyage du matériel et le relevage des vignes. À l’aide d’un produit révélateur, la fluorescéine, les éclaboussures ou les projections ne passent plus inaperçues et permettent de comprendre quels sont les bons gestes à adopter.
 
Etes-vous incollable sur les bonnes pratiques ?
1. Lors du nettoyage du pulvérisateur, quels EPI faut-il porter ?
  • A - Des bottes et des gants en nitrile
  • B - Des bottes, des gants en nitrile et une combinaison
  • C - Des bottes, des gants en nitrile, des lunettes, une combinaison et un tablier
  • 2. Avec quel appareil peut-on vérifier le régime de la prise de force ?
  • A - Un tachymètre
  • B - Un anémomètre
  • C - Un turbidimètre
  • 3. Lors d’un traitement, quelle est la vitesse d’avancement à ne pas dépasser ?
  • A - 5,5 km/h
  • B - 6,5 km/h
  • C - 7 km/h
  • 4. Comment déboucher une buse en sécurité ?
  • A - En soufflant dedans
  • B - En utilisant une clé brosse, une brosse à dent ou un souffleur
  • C - En utilisant une brosse métallique
  • 5. Que faire des EPI (Equipements de protection individuelle) usagés
  • A - Les mettre à la poubelle
  • B - Les éliminer via la filière Adivalor ou les envoyer dans un centre de collecte de déchets dangereux
  • C - Les brûler
  • 6. A quelle fréquence faut-il faire contrôler obligatoirement son pulvérisateur ?
  • A - Tous les quatre ans
  • B - Tous les cinq ans
  • C - Tous les six ans
  • 7. Sur les tracteurs, quelles sont les cabines qui assurent la meilleure protection ?
  • A - Celles de catégorie 2
  • B - Celles de catégorie 3
  • C - Celles de catégorie 4
  • 8. Après le traitement, que faut-il faire du filtre à charbon ?
  • A - Le laisser en place
  • B - Le retirer et le remettre dans son emballage initial
  • C - Le nettoyer dans de l’eau
  • 9. Quelle est la durée de validité des nouveaux Certiphytos ?
  • A - 5 ans
  • B - 7 ans
  • C - 10 ans
  • 10. Après un traitement, quel est le délai de rentrée minimal à respecter avant de rentrer dans la parcelle si l’on utilise un produit classé H317 ?
  • A - 6 h
  • B - 24 h
  • C - 48 h
  •  
    Guide pratique de réglages et d’utilisation des pulvérisateurs viticoles
    L’Institut français de la Vigne et du vin publie un outil unique : un récapitulatif complet de toutes les connaissances en matière de réglage et d’utilisation des pulvérisateurs. En fiches pratiques, très didactiques, partez à la découverte de tout ce qu’il faut savoir en matière de pulvérisation.
     
     
    Découvrez les solutions de nos partenaires
    Cliquez sur un logo pour voir l'offre