Vous devez être connecté pour selectionner cette article dans vos contenus sauvegardés.
x

Too hot !

Vinexpo annonce réfléchir à un changement de date

Mercredi 21 juin 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Guillaume Déglise, directeur général de Vinexpo : 'nous avons le devoir de préciser rapidement ces nouvelles dates pour être clairs auprès de nos clients' Guillaume Déglise, directeur général de Vinexpo : 'nous avons le devoir de préciser rapidement ces nouvelles dates pour être clairs auprès de nos clients' - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Tenant conférence de presse ce 21 juin, Guillaume Déglise a annoncé que Vinexpo allait réfléchir à de nouvelles dates pour la prochaine édition.

L’idée courrait depuis des années. Le grand salon bordelais se déroule un peu tardivement pour coller parfaitement au calendrier de la commercialisation du vin. « Nous allons devoir réfléchir à changer de date. Les températures caniculaires de cette édition montrent qu’il y a nécessité de penser un nouveau format. Même si la climatisation a très bien fonctionné, les conditions d’accès et même les conditions de dégustation des vins ne sont pas à leur optimum. Nous avons fait un travail énorme pour améliorer la qualité et l’accueil du salon. Il est balayé par les températures extrêmes ! » a lancé Guillaume Déglise, directeur général de Vinexpo. Parmi les petits désagréments, le tram a connu des arrêts suite à la chaleur. « Cela ne doit plus exister ! » a affirmé Guillaume Déglise.

Les dates seront prochainement communiquées. Les organisateurs du salon doivent se concerter avec le Parc Expo et la mairie de Bordeaux pour caler la future édition. « Mais nous avons le devoir de préciser rapidement ces nouvelles dates pour être clairs auprès de nos clients » considère Guillaume Déglise.

"C’est une très belle édition !"

L’organisation de Vinexpo tire un bilan positif de l’édition. « C’est une très belle édition ! » affirme Guillaume Déglise, qui précise que plus de 150 nationalités étaient présentes sur Vinexpo et que la Chine est devenue le premier pays visiteur devant les Etats-Unis. Sur le plan du business, Vinexpo pense avoir tenu sa promesse, notamment à travers l’organisation des 2 000 rendez-vous d’affaires, l'afflux et le succès de Wow ! (stand réservé aux producteurs bios. Ce dernier stand a connu une belle affluence et certains producteurs sont restés les quatre jours du salon alors qu’ils avaient réservé simplement pour deux jours. Mais Guillaume Déglise nuance un peu ce tableau positif, déplorant qu’une quinzaine d’acheteurs clés européens ne se sont pas déplacés. « Ils viennent d’Allemagne, de Belgique, de Grande-Bretagne : des marchés clés pour le vin. Nous devons les convaincre que Vinexpo est intéressant pour eux car ils peuvent aussi s’informer sur les tendances du marché, participer à des dégustations, apprendre grâce aux conférences et découvrir de nouveaux fournisseurs ». En un mot : mener encore le long travail d’explication pour positionner Vinexpo comme un salon dédié au business, apportant un contenu unique dans le monde des salons vitivinicoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
le chasseur de terroir Le 30 juin 2017 à 08:57:19
Bonjour, Vinexpo a était une magnifique manifestation viticole. Vinexpo meurt de sa belle mort! La date du mois de juin na jamais été une date judicieuse , l'organisation administrative en 2015 était déjà un flop mais 2017 une catastrophe! Vinexpo est bien trop cher et pas forcément justifiée pour les exposants, y a moins d'exposants pourquoi? Y a moins d'intérêt à Venir sur Vinexpo face à d'autres grandes manifestations national et international. Mis à part cette année l'organisation de WOw et quelques conférences ou est l'originalité!? La restauration proposé reste un attrape nigaud, bien trop cher pour une piètre qualité. Maintenant il y a aussi de la part de certains exposants une attitude déplorable, l'accès à leurs stand et produits reste pratiquement impossible, une filtration pour accéder à la découverte de leurs produits est aussi accessible que de prendre une fusé pour mars, faut arrêter.... Si vous n'êtes pas asiatiques vous n'intéresser pas ou plus pas mal d'exposants, belle politique! Pour rappel les chinois qui ont fait exploser les prix d'achat y a quinze ans cherchait des vins de Bordeaux à un euro en bouteille!!! La chine devient la poubelle de la France avec les vins de piètre qualité qui inonde le soleil couchant...... Ce qui tue Vinexpo aussi c'est toutes ces organisation satellites qui est organisé dans un rayon de 60km et qui cherche à attirer avec succès pour certaines la clientèle de Vinexpo.... Oui je soutiens Vinexpo, mais j'en souhaite une profonde réorganisation face à la concurrence en devenir....
Genevieve.B Le 23 juin 2017 à 11:25:00
Je viens d'un de ces marchés matures mentionnés dans cet article. A mon humble avis les workshop, tastings et conferences ne suffiront pas a rendre le salon attractif. Pour etre veritablement orienté business effectivement: - la date est a revoir (plus tot dans l'année) - la fréquence (les prix et allocations se discutent chaque année, pas tous les deux ans) - 3 jours sont suffisants - Permettre des tarifs de stands abordables pour les producteurs et vignerons indépendants afin d'avoir un panel varié. -Faire de Vinexpo un salon ou l'on trouve le meilleur de la France, ce que fait superbement Vinitaly pour l'Italie...
CAILLAUD Le 23 juin 2017 à 11:22:06
Etudiant en 1981 à IPC Bordeaux, nous étions bénévoles pour le 1er VINEXPO ! Homme du Vin, mes équipes et moi même nous sommes toujours rendu à VINEXPO. Le projet d'un changement de date est bienvenu. Bravo à toute l'équipe pour cette édition 2017, très réussie. Philippe CAILLAUD
leo Le 22 juin 2017 à 17:06:26
C'est très bien de vouloir changer de date VINEXPO, ce sera positif pour tout le monde. Ce qui serait bien également, et tout le monde le pense depuis de longues années, ce serait que VINEXPO passe en mode 3 jours, comme tous les grands Salons Internationaux. Que faire d'un mercredi où les allées ont désertes, où les seuls contacts que l'on ait soient des badauds, des touristes. Faire plaisir aux hôteliers bordelais n'est aucunement le but des exposants : ils sont là pour travailler. Pourquoi PROWEIN réussit si bien, c'est que le format colle aux acheteurs. Que la Salon débute un dimanche ou un lundi, peu importe, mais 3 jours sont largement suffisants ! Le seul problème est que le coût de la location d'espace, elle ne changera pas !!!!, tout comme le prix des stands !!!. Pensez-y rapidement également, car il risque d'y avoir encore de la défection, et on risque d'avoir encore des allées de plus en plus larges : les visiteurs pourront se déplacer en skate, les délais entre chaque RDV seront écourtés !
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé