Vous devez être connecté pour selectionner cette article dans vos contenus sauvegardés.
x

Caves coopératives du Libournais

Puisseguin absorbe Montagne, mais n'oublie pas Saint-Emilion

Mercredi 08 avril 2015 par Alexandre Abellan

Caves coopératives du Libournais : Puisseguin absorbe Montagne, mais n'oublie pas Saint-Emilion

Evoqué depuis des années, le rapprochement des coopératives du Libournais va se concrétiser cet été, comme vient de le dévoiler le Sud Ouest. Mais cette fusion n'aura pas la forme initialement annoncée par l'Union De Producteurs de Saint-Emilion (UDPSE), le moteur de cette dynamique de réunion s'est pour ainsi dire fait couper l'herbe sous le pied. Ce premier août, les Vignerons de Puisseguin Lussac Saint-Emilion vont en effet absorber la cave coopérative de vinification de Montagne (la Tour Mont d'Or). Président de la cave de Puisseguin Lussac, Alain Laborie reprend le fil de l'histoire : « en 2013, nous nous sommes retirés des discussions de fusion avec l'UDPSE, pour laisser place aux discussions avec Montagne. Par le biais de l'abstention, l'assemblée générale de Montagne a refusé ce 5 décembre 2014 la fusion avec l'UPDSE. Le président de Montagne est venu nous voir et nous a demandé de réfléchir à une possibilité de rapprochement. En deux mois, nous avons réussi à faire une proposition satisfaisante, et acceptée des deux côtés. »

Ce 28 mars, les assemblées générales de Puisseguin et Montagne ont ainsi validé le projet de fusion, qui sera effectif ce premier août. Les emplois de Montagne seront conservés et le site sera maintenu pendant les cinq prochaines années. Avec cette absorption, la cave de Puisseguin Lussac consolide ses approvisionnements dans l'appellation Montagne Saint-Emilion et met un pied en AOC Saint-Georges-Saint-Emilion, ce qui la rend désormais présente sur les quatre satellites de Saint-Emilion (s'y ajoutant Lussac-Saint-Emilion et Puisseguin-Saint-Emilion). La nouvelle entité doit frôler les 200 adhérents et dépasser les 1 200 hectares (une superficie qui doit s'accroître avec la politique foncière de Puisseguin).

Si les deux principales caves coopératives du Libournais s'observent aujourd'hui en chiens de faïence, un rapprochement n'est pas exclu à l'avenir. Alain Laborie se met aujourd'hui en recul : « nous avons l'intention de reprendre le contact, sans brusquer. Ce ne sera peut-être pas pour une fusion. Les dimensions ont changé, peut-être en notre faveur. »

 

 

[Photo : Vignerons de Puisseguin Lussac]

Vour cherchez un fournisseur dans le domaine : Vinification

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé