webleads-tracker

Actualité > Société > Culture et vin > Un dictionnaire français-anglais pour parler des vins, bières et spiritueux
- Culture et vin

Un dictionnaire français-anglais pour parler des vins, bières et spiritueux

Un dictionnaire français-anglais anglais-français consacré aux vins, bières et spiritueux du monde entier vient de paraître, dans un secteur où la concurrence mondiale fait rage entre viticulteurs européens mais aussi avec leurs confrères du nouveau monde.

Est-ce parce que la langue de Molière, celle du vin pendant très longtemps, était à ce point fâchée avec celle de Shakespeare, plus habituée au départ à parler bière et whisky, que les deux auteurs ont voulu les réconcilier ? Pas si simple. Pour le Français Claude Chapuis et l'Anglais Peter Dunn, "l'irruption des pays anglophones du nouveau monde sur la scène viticole et la passion toujours croissante des francophones pour les bières et les whiskies ont remis en question cet état de fait".

Reste souligne Peter Dunn, joint par l'AFP, que "le vocabulaire lié au vin est plus riche en français tandis que le vocabulaire concernant le whisky est plus développé en anglais". De "AB" (abréviation pour agriculture biologique) à "zymotechnologie" (technique de fermentation) pour le français et de "abbey beers" (bières d'abbaye) à "zymotechnology", pour l'anglais, ce dictionnaire bilingue regroupe 6.000 définitions couvrant tous les domaines du secteur: viticulture, géologie, ampélographie, oenologie, tonnellerie, brasserie, distillation, dégustation, commercialisation et législation.

La plupart des mots ont un équivalent dans l'autre langue sauf pour certains comme "terroir", "pastis" ou "courbu" (du nom d'un cépage blanc principalemnet pyrénéen), qui ne change pas en anglais ou "pale ale", la bière claire qui n'est pas traduit en français, et bien sûr tous les noms propres. Les deux auteurs enseignent dans le mastère de Commerce international des vins et spiritueux à l'école supérieure de Dijon (centre).

Claude Chapuis est né dans une famille de vignerons et a exercé le métier dans le domaine familial à Aloxe Corton puis en Australie, en Californie et en Nouvelle-Zélande. Peter Dunn est installé depuis 1971 en Bourgogne où il a obtenu un diplôme de technicien oenologue. Les deux auteurs, qui ont travaillé pendant deux ans sur ce dictionnaire élargi aux bières et spiritueux, constatent qu'aujourd'hui "beaucoup de conférences, de communications et de publications se font en anglais".

Les professionnels - vignerons, tonneliers, distillateurs, négociants, restaurateurs, étudiants en tourisme ou en hôtellerie etc - pourront y faire "une vendange fructueuse" mais aussi les amateurs passionnés qui se cultiveront dans leur langue maternelle en apprenant par exemple ce qu'est une maladie de bouteille, un oeil de crapeau ou une topette.


 
[ LES COMMENTAIRES (0) ]
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA





LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL
 


LES ACTUALITÉS

LES PETITES ANNONCES

LES LIENS UTILES

VOS BESOINS

LES SERVICES

JE RECHERCHE