webleads-tracker

Actualité > Société > Têtes d'affiche > Classement des Vins de Saint-Emilion : Hubert de Boüard attaque en diffamation Vino Business
- Têtes d'affiche
Par Alexandre Abellan

Classement des Vins de Saint-Emilion : Hubert de Boüard attaque en diffamation Vino Business

Classement des Vins de Saint-Emilion : Hubert de Boüard attaque en diffamation Vino Business

Pour le copropriétaire de l'Angélus la cause est entendue, le récent livre Vino Business (paru ce 6 mars chez Albin Michel) n'en en rien une investigation étayée, mais une œuvre infondée de « diffamation publique », en conséquence il poursuit en justice « son auteure [la journaliste] Isabelle Saporta et de son éditeur ». Les accusations de trucage du classement 2012 des crus de Saint-Emilion ne pouvaient laisser indifférent Hubert de Boüard de Laforest (photo), membre de la commission de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO) à l'origine du nouveau règlement, dont il n'a cessé de clamer l'impartialité (ce qui n'a pas empêché en 2013 trois châteaux à déposer plainte contre X pour prise illégale d’intérêts). Nul doute que le château Angélus sera au centre des attentions durant la prochaine semaine des primeurs de Bordeaux, la présentation de son nouveau chai étant déjà annoncée comme le clou du spectacle.

Auteure du déjà polémique Livre noir de l’agriculture (publié par Fayard en 2011), Isabelle Saporta livre dans Vino Business un « impitoyable Dallas hexagonal avec ses rivalités, ses haines viscérales, ses intrigues et ses coups bas » selon son éditeur Albin Michel, qui n'hésite pas à voir dans le vin « le pétrole moderne que s’arrachent à des prix indécents les gros industriels et les investisseurs asiatiques sous le regard bienveillant de nos services publics ». Dans un communiqué, Isabelle Saporta et Albin Michel annoncent attendre « le procès avec sérénité », ajoutant que « Hubert de Boüard n’ignorait rien de l’enquête contradictoire menée par l’auteure ». Il est à noter que les critiques sont plus nuancés sur les qualités de l'enquête menée dans l'ouvrage (notamment celle, assassine, parue dans l'Express du 5 mars).

 

 

[Photo : Château Angélus]

 
[ LES COMMENTAIRES (3) ]
Robert G. - Le 14 mars 2014 à 09:39:23
S'ils sont si sûrs de leur bonne foi, pourquoi Messieurs Castéja et de Bouard n'ont-ils pas porté plainte pour diffamation dès que Corbin Michotte les a (assez clairement) désignés comme les trafiqueurs du classement 2012?
craoux - Le 13 mars 2014 à 09:36:03
En quoi le monde viticole (français) ferait la fierté de la France ? ... les cours se sont envolés sans lien avec une réalité économique concrète. Il ne faut pas être grand devin pour imaginer un scénario à court ou très moyen terme qui verra les asiatiques - notamment - se désengager sur le terrain de la spéculation car le consumérisme d'affirmation de sa position sociale n'est pas un VRAI moteur économique.
pierre Paillardon - Le 12 mars 2014 à 15:50:44
Rien d'anormal dans cette décision de HDB.. Ce livre est excessif, voit ce monde viticole qui pourtant fait la fierté de la france dans le monde avec quelques autres grandes régions françaises qui toutes ensemble limitent le déficit commercial français, qui suscite l'envie des autres grandes regions viticoles du monde, avec une vision boboiste et étriquée. Ras le bol du baching bobo aà tous les étages. Vive Bordeaux
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA


LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL

 

LES ACTUALITÉS

LES PETITES ANNONCES

LES LIENS UTILES

VOS BESOINS

LES SERVICES

JE RECHERCHE