webleads-tracker

Actualité > Economie > Conjoncture > Vins en vrac : à l'export, la petite récolte 2012 favorise-t-elle vraiment la bouteille ?
- Conjoncture
Par Alexandre Abellan

Vins en vrac : à l'export, la petite récolte 2012 favorise-t-elle vraiment la bouteille ?

Vins en vrac : à l

L'an passé, le différentiel entre production et consommation mondiales de vins était réduit à 5,7 millions d'hectolitres, le niveau le plus proche de l'équilibre entre offre et demande de ces cinq dernières années.

Dans cette conjoncture, le marché international des vins est naturellement tendu. L'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin rappelle qu'en théorie « une réduction du volume disponible à l’exportation est favorable à une diminution de la part de vrac dans les exportations vinicoles ». Mais dans la pratique statistique, cette règle ne se confirme pas forcément, du moins sans relation directe avec les faibles vendanges 2012.

En Espagne, la part du vrac est tombée à 51 % des volumes, alors qu'elle atteignait 57 % en 2011. Mais il s'agit en fait d'un retour à une situation plus normale après le pic de 2011. En Italie la proportion du vrac à l'export est passée de 33 à 31 %. En fait, l'Italie voit sa part de vrac contamment baisser ses dernières années, tendance accentuée par la modeste récolte 2012. Mis à part ces cas particuliers, la tendance mondiale est plutôt à la hausse de la part de vins exportés en vrac.

C'était notamment le cas pour l'Afrique du Sud, dont 63 % des volumes exportés le sont en vrac. D'après l'OIV, la moitié de ces expéditions sont à destination du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Confirmant sa position d'autre « pôle sud du vrac », 53 % des exportations australiennes sont en vrac. A noter que ces proportions sont de 45 % en Argentine, 43 % pour les Etats-Unis, 37 % pour le Chili... Soutenues ces dernières années, la croissance des expéditions vrac ne cesse d'accélérer. Au-delà de la conjoncture, la demande des marchés pour délocaliser le conditionnement ne s'estompe pas.

En 2012, les vins en vrac représentaient le cinquième des exportations françaises, restant stables par rapport à 2011 (en 2006, le vrac représentait le quart de l'export).

 
[ LES COMMENTAIRES (0) ]
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA


LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL