webleads-tracker

Actualité > Technique > Hi-Tech > Chine : des solutions à la contrefaçon des vins
- Hi-Tech
Par Alexandre Abellan

Chine : des solutions à la contrefaçon des vins

Chine : des solutions à la contrefaçon des vins

Lors du récent démantèlement d’un vaste réseau de contrefaçons, la police de Shanghai aurait saisi 4 000 bouteilles de faux Château Lafite Rothschild et 700 flacons de Château Margaux falsifiés. Cette prise témoigne du pli industriel que prend désormais la contrefaçon des vins. Fin connaisseur de l’Asie, l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin déclarait au quotidien l’Union « qu’il se vendait plus de Bordeaux en Chine qu’il ne s’en produit dans le Bordelais ». Cette affirmation est confirmée par l’Union des Fabricants, qui estime que 65 % des vins de Bordeaux vendus en Chine sont contrefaits. Aucun vin ne semble être à l’abri de la copie, comme les vins languedociens de Mont-Tauch ou les vins australiens de Jacobs Creek.

En 2011, lors du Congrès Mondial pour la Lutte contre la Contrefaçon, Jean-Luc Barbier, directeur général de l’interprofession champenoise, déclarait que « l’enjeu consiste maintenant à mettre en place un dispositif sophistiqué, non duplicable et non destructif. Afin d’identifier le faux du vrai sans avoir à déboucher la bouteille. » Développée par GeoWine, la technologie Prooftag répond à cette démarche. Dernièrement adopté par le château Palmer, la technologie du Scellé à Bulles™ authentifie un flacon de son départ des caves du domaine jusqu’au consommateur.

La société Adents International propose également des solutions de traçabilité unitaire pour chaque bouteille, de la production jusqu’à la dégustation. Se basant sur des codes en deux dimensions infalsifiables, cette technologie permet aussi de piloter des contenus de marketing mobiles via smartphones. La lutte contre les contrefaçons permet en effet de proposer un lien virtuel entre le consommateur et la marque. Paramétrables en fonction de la géolocalisation et le réseau de distribution, ces outils proposent ainsi un service d’optimisation et de personnalisation des campagnes marketing. D’après une enquête KPMG, 15 % des consommateurs français utilisaient leurs smartphones pour scanner des codes QR, alors que la moyenne mondiale est à 20 %.

 

(Photo : Laurent Causin, 2010)

 
[ LES COMMENTAIRES (0) ]
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA





LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL

 

LES ACTUALITÉS

LES PETITES ANNONCES

LES LIENS UTILES

VOS BESOINS

LES SERVICES

JE RECHERCHE