webleads-tracker

Actualité > Technique > Réglementation > Vin bio : les vignerons et leurs fournisseurs seront-ils prêts pour la vendange 2012 ?
- Réglementation
Par Alexandre Abellan

Vin bio : les vignerons et leurs fournisseurs seront-ils prêts pour la vendange 2012 ?

Vin bio : les vignerons et leurs fournisseurs seront-ils prêts pour la vendange 2012 ?

En matière de vin bio, la Commission Européenne n'aurait-elle pas mis le cheval de la réglementation avant la charrue de la transition ?

Au vu de l’historique de la réglementation européenne sur le vin bio, son déblocage, aussi récent que rapide, surprend. Depuis 2004, l’Union Européenne s’était en effet engagée à établir un règlement concernant les vins bio, afin de mettre un terme au seul cas de produit agricole transformé ne pouvant bénéficier de la certification biologique. Suite au travail du groupe de recherche OrWine, une proposition de réglementation des vinifications était déposée en juin 2009. Le vote de cette motion a été maintes fois reporté, jusqu’à ce que le projet soit retiré en juillet 2010 (notamment faute de consensus sur les teneurs en sulfites).

Après cet épisode laborieux, la rédaction d’un texte par la Commission Européenne en juillet 2011 et son adoption par le Comité Permanent de l’Agriculture Biologique en février 2012 sont un étonnant succès. Ce déblocage s’explique par un ultimatum légal. Bancale pour les défenseurs du bio, la mention « vin issu de raisins de l’agriculture biologique » était en effet en passe de devenir illégalle. D’après le réglement CE n°899/2008 modifié par le réglement d’exécution UE n°344/2011, elle n’était plus utilisable pour les vins produits après le 31 juillet 2012. D’où la nécessité absolue d’une réglementation pour les vendanges 2012, quitte à laisser des vignerons sur le carreau de la phase de transition.

Le réglement européen permet déjà de connaître les pratiques et composés qui sont interdits ou autorisés dans le cadre des vinifications bio (pour en savoir plus, cliquer ici). Manque le cahier des charges pratiques : les premières vinifications bio risquent d'être ardues (actuellement l'INAO vote un cahier de lecture et d'application de la réglementation européenne). Pour les vignerons qui ne sont pas déjà inscrits dans une démarche privée de vinification bio (comme la Charte Vin Bio Alsacienne), ce millésime ressemblera à une conversion profonde des pratiques en cave.

Cette transition sera d'autant plus serrée qu'elle se déroulera sans filet. La terminologie« vin issu de raisins de l’agriculture biologique » n'étant plus utilisable, on peut craindre que nombre de vignerons ne puissent s'adapter à temps pour obtenir la certification en 2012. La réduction des teneurs en sulfites nécessite évidement une réflexion sur l'ensemble du processus. Mais il y a également les problèmes pratiques de disponibilité des intrants oenologiques certifiés AB auprès des fournisseurs de la filière.

Le cas des vins doux naturels est emblématique du manque de réflexion concernant cette phase de transition. Les producteurs sont face à une impasse pour le millésime 2012. Etant contraints par la nouvelle réglementation à l'utilisation d'alcool vinique et de Moûts Concentrés Rectifiés certifiés AB pour leurs mutages, ils sont confrontés à une offre plus que restreinte (pour ne pas dire nulle). Comment une distillerie peut-elle en effet produire à grande échelle ces produits alors qu'il n'y a pas encore de vin bio sur le marché ?

 

[Photographie Vitisphere : Princesse, jument percheronne du Château Castagno au salon Tech & Bio 2012 de Béziers]

 
[ LES COMMENTAIRES (1) ]
Robert G - Le 11 juin 2012 à 09:42:31
En vin le verre n'est jamais complétement plein... On se réjoiut vite d'un accord sur le vin bio et finalement son apparition n'est pas tant due à une prise de conscience de sa pertinence que d'une tambouille légalo-européenne. Pour le millésime 2012, les vrais vignerons bio doivent déjà être prêts depuis longtemps au changement, mais attention pour ceux qui se sont juste raccrochés à une mode !
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA


LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL