webleads-tracker

Actualité > Economie > Chiffre clés > Union Européenne : une production de vin stable en 2011, malgré des situations très distinctes
- Chiffre clés
Par Alexandre Abellan

Union Européenne : une production de vin stable en 2011, malgré des situations très distinctes

La Commission Européenne vient de publier les chiffres provisoires de la production viticole de l’UE à 27. La production européenne reste stable par rapport à 2010, avec 165 millions d’hectolitres produits (+1,5 %). A titre de comparaison, la production européenne à 27 s’élevait à 186,1 millions d’hectolitres pour le millésime 2006. Comme on le voit sur le graphique ci-dessous, la production européenne est dominée par les vins d’Appellation d’Origine Protégée (AOP). Dans la catégorie ‘‘autres’’ sont comptabilisés les vins sans indications géographiques ainsi que les jus de raisins, les moûts...

 

Dans le détail, les Etats Membres ont connu des situations de production très contrastées. Pour ce qui concerne le peloton de tête (voir le graphique ci-dessous), l’Allemagne affiche une augmentation de 36 % alors que l’Italie et le Portugal accusent de fortes diminution (respectivement -14,1 et 16,9 %). En fait l'Allemagne retrouve le niveaux de production moyen des dix dernières années. Si le millésime fut précoce en 2011, l'Allemagne a surtout bénéficié de fortes températures. Contrairement à 2010, la nouaison avait alors connu des difficultés à cause de fortes températures, réduisant de 25 % la récolte. En Italie et au Portugal, les fortes températures estivales et l'absence de précipitations ont conduit à une forte réduction de la production. L’Espagne a pour sa part eu une production équivalente à celle de l’an passé (+0,8 %), alors que la France a pris la tête après une croissance de 10,7 %.


Les Pays d’Europe Centrale et Orientale ont connu également une hausse de leurs productions : +63 % pour la Roumanie, +56,3 % pour l’Autriche, +24,5 % pour la Hongrie... De son côté la production de la Grèce ne cesse de décroître, passant de 4,03 millions d’hectolitres produits en 2005 à 2,45 millions en 2011 (-60 %). En 2011, de fortes pressions en mildiou et des blocages de maturité sont les principaux responsables de la diminution de la production grecque (-16,9 % par rapport à 2010). Le graphique ci-dessous rassemble les données des principaux pays producteurs européens restant.

 
[ LES COMMENTAIRES (0) ]
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA


LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL

 

LES ACTUALITÉS

LES PETITES ANNONCES

LES LIENS UTILES

VOS BESOINS

LES SERVICES

JE RECHERCHE