webleads-tracker

Actualité > Economie > Distribution > Les vins indiens plébiscités par le consommateur anglais
- Distribution
Par Alexandre Abellan

Les vins indiens plébiscités par le consommateur anglais

Les vins indiens plébiscités par le consommateur anglais

Depuis le début du mois de septembre 2011, Waitrose est la première chaîne de grande distribution à proposer des vins indiens dans ses linéaires britanniques. Ou plutôt était. En effet les deux vins proposés ont été victimes de leur succès, et Waitrose serait proche de la rupture de stock pour le viognier et la syrah (pour en savoir plus à propos de ces vins, cliquer ici). Le groupe a annoncé « que les ventes avaient dépassé les prévisions les plus optimistes et que l’intégration permanente de ces vins à la gamme Waitrose est maintenant envisagée ».

L’engouement pour ces vins aurait été déclenché par l’émission culinaire télévisée Saturday Morning Kitchen (sur BBC1). Dans l’épisode du 10 septembre, le cuisinier James Martin proposait des plats indiens (poisson tandoori,...) et conseillait d’associer à ces plats au curry un des vins vendus par Waitrose. Cette recommandation a fait son effet sur les ventes tout en venant à contre-courant de l'ensemble de la critique, qui avait accueilli tièdement ces nouveaux vins. Le Guardian maintient que leur succès n’est dû qu’à la nouveauté qu’ils représentent et pas à leur qualité, et veut pour preuve les prix élevés de ces flacons (respectivement £ 8,49 et £ 6,99 avec la remise promotionnelle).

La reconnaissance internationale de la production viticole indienne va croissante (pour en savoir plus, cliquer ici). La dernière manifestation en date de cette découverte progressive a eu lieu lors des Decanter Awards de septembre 2011, où un flacon de sauvignon blanc 2010 de Sula Vineyards était récompensé d’une médaille d’argent. Cette amélioration qualitative de la production du pays s’est bâtie lors des quinze dernières années, en même temps que filière viticole indienne émergeait. Les investissements se sont multipliés lors de la décennie passée, avec des investissements de modernisation des outils de production et le recours à des consultants étrangers. Michel Rolland est ainsi consultant pour le réputé Grover Vineyards (voir photo, prise dans l'état de Karnataka, au sud de l’Inde) depuis 1994. Il aurait par ailleurs prédit que « l’Inde peut produire de bons vins, mais pas des grands vins ».

[Source : The Guardian]

 
[ LES COMMENTAIRES (0) ]
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA


LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL