Pulvérisation confinée

Grégoire traite sur 3 rangs complets avec l’Ecoprotect L3

Vendredi 11 août 2017 par Lucie Marné

Le pulvérisateur confiné Ecoprotect L3 dispose d'un système automatique de correction de dévers.Le pulvérisateur confiné Ecoprotect L3 dispose d'un système automatique de correction de dévers. - crédit photo : Lucie Marné
Pour la prochaine campagne de traitements, Grégoire proposera l’Ecoprotect L3, un pulvé confiné léger avec gestion automatique du dévers qui traite trois rangs à la fois.

Le constructeur charentais Grégoire annonce la sortie d’un nouveau pulvérisateur pneumatique confiné : l’Ecoprotect L3, une variante du modèle L2 qui traite sur trois rangs à la fois. Outre le débit de chantier accru, le modèle L3 dispose désormais d’un système automatique de correction de dévers pour des pentes jusqu’à 25 %. Autre nouveauté : une jauge électronique en cabine permet de suivre le niveau des cuves de traitement.

Légèreté

L’Ecoprotect L3 conserve cependant les mêmes caractéristiques que le modèle L2 : monté sur un châssis, les trois tunnels sont constitués de toiles étanches. Cette configuration leur confère souplesse et légèreté ; chaque tunnel pesant environ 20 kg. Ainsi, en cas de choc avec un piquet, le tunnel s’efface sans générer de casse.

"90% du produit de traitement peut atteindre sa cible"

Pour limiter la dérive des produits vers l’arrière et vers le sol, un rideau d’air produit par la turbine du pulvérisateur renvoie le nuage de produit dans le tunnel. « Avec l’ Ecoprotect équipé des diffuseurs orientables Dynadiff 3D, 90% du produit de traitement peut atteindre sa cible. Le viticulteur peut ainsi réduire les doses de phyto », affirme Elisa Sauton, chef de produits chez Grégoire.

Doté d’une cuve de 2500L, l’Ecoprotect L3 convient pour des vignobles de 1,50 m à 3,20 m de large avec un écartement maximum des panneaux d’1,6 m. Ce pulvérisateur est éligible en ZNT s’il est équipé de buses à jet porté. Il équipe les porteurs Grégoire G7.240 et G8.260.

L’Ecoprotect L3 sera disponible dès la prochaine campagne de traitements. Le constructeur reste pour le moment discret quant à son prix. Mais ce pulvérisateur devrait dépasser les 50 000€.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé