En valeur et en volume

Peu à peu, la France perd sa place sur le marché mondial

Lundi 17 juillet 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

 En valeur, ses parts de marché des vins français passent de 40 % en 2000 à 30 % en 2015 sur le marché mondial. En valeur, ses parts de marché des vins français passent de 40 % en 2000 à 30 % en 2015 sur le marché mondial. - crédit photo : DR
En session commune le 7 juillet, FranceAgriMer et l’INAO se sont penchés sur les chiffres du commerce mondial. Le recul de la France est flagrant.

Dans une présentation sur le marché mondial du vin consultable ici, FranceAgriMer met en exergue la perte de parts de marché des vins français en volume et en valeur. En 2016, le marché mondial du vin atteint les 101 millions d’hectolitres, soit une croissance de 66 % depuis 2000. La France est loin de profiter de ce marché en pleine expansion. Les parts de marchés français en volume se contractent de 29 % en 2000 à 20 % en 2015. Le tableau est identique au regard de la valeur. La valeur du marché mondial des vins atteint les 28,3 milliards d’euros, en hausse de 103 %. Mais la France est loin, très loin de capter cette croissance. En valeur, ses parts de marché passent de 40 % en 2000 à 30 % en 2015. En dépit des annonces de record de valeur des exportations françaises enregistrées ces dernières années, la France suit une pente descendante ces quinze dernières années. Dans un silence déconcertant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé