Gel 2017

L’interprofession des vins de Bordeaux coupe de 20 % son budget 2018

Mardi 11 juillet 2017 par Alexandre Abellan

L’interprofession des vins de Bordeaux coupe de 20 % son budget 2018 - crédit photo : CIVB
Le coup de froid printanier sur le vignoble gèle le budget du CIVB, qui revoit à la baisse ses opérations marketing. Mais maintient ses investissements techniques.

Plus de deux mois après les gelées de ce printemps, « il est encore difficile de faire une estimation précise des volumes que nous produirons en 2017 » pose Allan Sichel, le président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB), ce 10 juillet devant son Assemblée Générale. « Nous pensons que la perte de récolte sera significative, mais il convient d’attendre la fin de l’année pour la déterminer avec exactitude » annonce-t-il avec prudence. Le négociant bordelais est moins évasif quand il s’agit d’économies budgétaires pour le CIVB.

Anticipant une baisse de ses cotisations, l’interprofession se prépare à des exercices 2018 et 2019 financièrement délicats. Le budget global serait réduit de 20 %. Les actions marketing seront le premier levier d’ajustement, avec une enveloppe réduite de 16 %, pour atteindre 17 millions €.

3 millions euros de R & D

Annonçant « préserver les actions de long terme », Allan Sichel souligne privilégier « l’image des vins de Bordeaux avec les actions marketing » et la « recherche avec les actions techniques ». Pour ce deuxième volet, le CIVB maintient la ligne budgétaire de 2,4 millions € pour son nouveau plan triennal de recherche. Pour 2017-2020, Muriel Barthe, la directrice technique de l’interprofession, a précisé que vingt projets seront menés sur trois thèmes : « un vin de qualité, sain et produit dans des conditions acceptables par les citoyens. L’adaptation aux changements de tout ordre (climatiques et de pratiques). La gestion des équilibres biologiques favorisant la biodiversité (biorégulation plutôt que biocontrôle). » En ajoutant la contribution girondine au Plan National de Lutte contre le Dépérissement, le budget R & D du CIVB s’élève à 3 millions € sur trois ans.

Projet stratégique

Travaillant toujours sur le plan stratégique « Bordeaux, ambitions 2025 », le CIVB annonce qu’il sera finalisé et dévoilé au début 2018. Prenant la suite des travaux de 2009 ayant débouché sur le plan "Bordeaux Demain", les discussions de 2017 portent sur sept thématiques. Allant d’un bilan de "Bordeaux Demain" à l’intégration des démarches de Responsabilité Sociétales et Environnementale, en passant par l’identification de tendances et des modèles de création de valeur. « Nous allons avoir besoin d’être unis et visionnaires pour élaborer ensemble la stratégie des vins de Bordeaux pour les sept prochaines années » conclut Allan Sichel, convaincu que le « nouveau plan stratégique du CIVB « Bordeaux, ambitions 2025 », va doter la filière de réels leviers d’actions pour affronter les défis de demain ».
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé