Coquillages et vins glacés

Les vins IGP de l’Hérault s’allient aux huîtres de Thau

Lundi 19 juin 2017 par Michèle Trévoux

Le bassin de Thau compte 500 conchyliculteurs qui exploitent 2600 tables.Le bassin de Thau compte 500 conchyliculteurs qui exploitent 2600 tables. - crédit photo : Pixabay
L'ODG des vins IGP de l'Hérault crée une section dédiée à la reconnaissance en indication géographique des huîtres de Thau.

C’est une première dans le secteur viticole. La Fédération des IGP de l’Hérault ouvre une section agro-alimentaire au sein de l’ODG. « Nous avons été sollicités par le comité régional de conchylicole de Méditerranée, qui s’engage dans une démarche de reconnaissance IGP pour l’huîtres de Thau. Il nous a paru intéressant de faire profiter cette future IGP de notre savoir-faire et d’envisager ensuite des actions de promotion et communication communes », a expliqué René Moréno, président de la Fédération héraultaise des IGP lors de l’assemblée générale, qui a eu lieu le jeudi 15 juin à Mèze. « Les coquillages du bassin de Thau souffrent d’un déficit de notoriété. Nous voulons y remédier en nous engageant dans cette démarche IGP. Le cahier des charges de la future IGP Huîtres de Thau est en cours de finalisation. Celui des Moules de Thau viendra dans un second temps. Plutôt que de créer notre ODG, nous avons choisi de nous appuyer sur la structure existante des vins IGP de l’Hérault. Nous avons déjà commencé à travailler avec l’IGP Côtes de Thau sur des événements comme « Le Rosé qui fait des vagues », soirée festive et musicale organisée en juillet sur le port de Marseillan», détaille Philippe Ortin, président du Comité régional conchylicole de Méditerranée. Le bassin de Thau compte 500 conchyliculteurs qui exploitent 2600 tables.

L’ouverture d’une section IGP agro-alimentaire au sein de la FHIGP a donc été actée lors de l’AG du 15 juin.

Le président a également fait voter une augmentation de la cotisation des IGP de l’Hérault, qui passe de 0,35 à 0,40 €/hl, dans un souci d’harmonisation avec les IGP Gard et Aude, en vue de la création de la future IGP Terres du Midi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé