Festival Œnovidéo

Trophée pour un documentaire sur les joies et déceptions de l'installation

Samedi 10 juin 2017 par Alexandre Abellan

En une heure, La Vinya i la Banya montre les deux faces de la production viticole, entre bonheur de la création et contrecoups d'une activité incessante.En une heure, La Vinya i la Banya montre les deux faces de la production viticole, entre bonheur de la création et contrecoups d'une activité incessante. - crédit photo : Raimon Coll
Vigneron et réalisateur dans le Penedès, Raimon Coll témoigne avec son court-métrage La Vinya i la Banya de l'ivresse et des déboires que ménagent une reprise viticole.

Remis ce 4 juin à la Cité du Vin de Bordeaux, le Grand Prix 2017 du festival Œnovidéo a été décerné au documentaire catalan La Vinya i la Banya (soit « la vigne et la corne »). Réalisé et produit par Raimon Coll, ce moyen-métrage suit pendant deux ans son installation dans le vignoble du Penedès. Devenu vigneron avec sa femme Anna Zahorodynya, il ne cache aucune des satisfactions et difficultés de ses premiers millésimes. De la taille à la commercialisation, en passant par les vendanges et vinifications. Misant sur l’honnêteté et la transparence, le documentaire a la particularité esthétique de ne pas utiliser de filtre, et de proposer une image brute.

Palmarès

Pour cette 24ème édition du festival Œnovidéo, 24 films étaient en compétition. Le prix du meilleur long-métrage a été remis aux Raisins amers des réalisateurs anglais Jerry Rothwell et Ruben Atlas. Le prix du meilleur court-métrage a été reçu par Soury France de Christophe Switzer. Le meilleur métrage promotionnel est Défend Beaujolais de Jean-Pierre Vial. Le meilleur film destiné aux professionnels a été remis à Champagne, un océan de bulles de Marcel Dalaise. À noter que le prix du public a été remis au film La guerre du vin de Sébastien Le Corre, qui a également reçu la mention spéciale « Témoignage » du jury.

Dans les prix des partenaires, on remarquera également que l’Association Nationale des Élus de la Vigne et du Vin et l’Adelphe ont récompensé comme « meilleure action d'intérêt général » le programme télévisé Une minute, un vignoble de Pavlé Savic.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé