Paiement des aides

FranceAgriMer promet de rattraper son retard

Vendredi 21 avril 2017 par Bertrand Collard

Jérôme Despey présentant Vitiplantation au SIA 2016 (archive).Jérôme Despey présentant Vitiplantation au SIA 2016 (archive). - crédit photo : B. Collard
Lors du conseil spécialisé vins du 19 avril, FranceAgriMer a présenté un calendrier de paiement des aides OCM. 85 % des dossiers de demande d’aide pour les plantations de 2016 seront soldés d’ici au 30 juin.

« C’était un conseil important que nous avons tenu le 19 avril », estime Jérôme Despey président du conseil spécialisé des vins de FranceAgriMer. Cette réunion succédait en effet au rendez-vous de la filière avec le ministère de l’Agriculture, le 6 avril, au sujet des gros retards et difficultés de paiement des aides à la restructuration du vignoble, à l’investissement et à la promotion dans les pays tiers. Ce jour-là, le ministre avait confirmé l’octroi de moyens supplémentaires à FranceAgriMer pour payer ces aides. Depuis, il semble que l’établissement a mis les bouchées doubles.

"Tout sera soldé fin septembre"

Le 19 avril, FranceAgriMer présenté aux responsables professionnels un calendrier de résorption du retard accumulé depuis de longs mois. S’agissant de l’aide à la restructuration pour les plantations de 2016 « 85 % des dossiers seront soldés pour le 30 juin cette année et tout sera réglé pour le mois de septembre », annonce Jérôme Despey tout en convenant « qu’habituellement, 90 % des dossiers sont soldés au 30 juin. »

Pour les plantations réalisées cette année, FranceAgriMer veut revenir à un calendrier habituel. L’établissement commencera à solder les premiers dossiers de demande d’aide dès juillet et vise d’en avoir réglé 90 % en juin 2018. A cette fin, Vitirestructuration ouvrira dès le 2 mai.

Concernant l’aide à l’investissement : « il n’y a pas de source d’inquiétude quant au paiement des dossiers », soutient Jérôme Despey. Les énormes difficultés rencontrées par la téléprocédure devraient appartenir au passé

"Aide à la promotion : c'est pas réglé"

L’aide à la promotion dans les pays tiers pose bien plus de problèmes. FranceAgriMer a présenté un calendrier de résorption des retards en trois ans qui a fait tousser les professionnels. Jérôme Despey veut voir le côté positif des choses : « c’est la première fois que nous avons un calendrier. Il faut le souligner. Mais il va falloir améliorer tout cela ».

Pour que les mêmes déboires ne se reproduisent pas, FranceAgriMer a mis en place un groupe de travail chargé de proposer des mesures de simplification des dossiers et des contrôles relatifs aux aides. Objectif : faire des propositions avant fin juillet pour qu'elles entrent en vigueur dès la prochaine campagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé